ATTENTION : CONTENU RESERVE A UN PUBLIC AVERTI

Les images et textes à caractère érotique, pornographique ou violent contenus dans cette page peuvent choquer certaines sensibilités. En consultant cette page, vous attestez être majeur au regard de la loi française et vous prenez vos responsabilités par rapport à son contenu.

CONSULTER QUITTER

8.5/10Lou taxi de nuit

/ Critique - écrit par Maixent, le 12/03/2011
Notre verdict : 8.5/10 - Crier Oh! Lou! (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 3 minute(s) - laisser un commentaire

Jacobsen sait mêler humour et pornographie, ce qui n'est pas un exercice facile. Il prouve ici une fois encore que les deux font pourtant bon ménage quand on a le talent nécessaire.

Avec une coupe de cheveu à faire pâlir d’envie Robert Smith et Edward aux mains d’argent, Lou est une chauffeuse de taxi qui n’a pas froid aux yeux et qui ne se laisse dicter sa conduite par personne. Héroïne Punk Rock par excellence, icône invincible traversant la vie tel un crachat lancé à pleine vitesse, tout bascule le jour où elle accepte comme clients la famille Crumb au grand complet. En effet, ces derniers ont kidnappé le chat de Monsieur Iran, archi-multi-milliardaire régnant sur un royaume du vice dirigé par des lois folles, sorte de pays de Cocagne pour déviants et il est persuadé de l’implication de Lou dans l’affaire.

The Crumb family
Dans la première partie du récit, Lou fait la connaissance d’une jeune fille un peu paumée qu’elle ramène chez elle et pour laquelle elle se prend d’affection. Elle deviendra ensuite l’amante de l’ancien compagnon de cette dernière, simple petit détail, entre-temps, ce dernier étant mort par pendaison, c’est avec son fantôme qu’elle prendra son pied. C’est à partir de l’apparition du fantôme que le récit dévie vers le conte, et même si le fantastique a été zappé en partie au bénéfice de scènes pus hard (à la demande de l’éditeur de l’époque, ce qui modifie aussi le caractère de l’héroïne, la rendant plus nymphomane qu’elle n’est), on garde cette dimension onirique qui rappelle le voyage de Pinocchio au Pays des Jouets. Enfin, on retournera à la normale après que quelques éclaircissements auront été donnés au lecteur concernant la folie d’Iran et le pourquoi de son grand attachement à son chat. 
Sur cette trame narrative d’abord crédible, puis se tournant vers la pure fantaisie,
Les nouveaux Vélib'
Jacobsen n’a de cesse que de faire des clins d’œil au lecteur dans un récit bourré de références et d’humour. Inutile d’en faire ici la liste exhaustive mais le lecteur attentif pourra trouver en vrac un personnage de Hellraiser, une société de transport Franquin, un hommage à Delacroix et La Liberté guidant le peuple, une mise en abîme d’autres ouvrages de Jacobsen, Picsou, etc. Cela n’arrête pas et contribue à dynamiser le récit déjà riche en lui-même. Les pages mettant en scène la famille Crumb sont particulièrement réussies, tous partouzant allègrement dans une parfaite combinaison incestueuse à l’arrière du taxi.
L’album est d’une grande qualité au graphique, non pas que les autres ouvrages de Jacobsen soient bâclés mais celui-ci semble avoir retenu toute son attention. Plusieurs styles sont ainsi utilisés, que ce soit des crayonnés appliqués ou un dessin encré et hachuré, tout est travaillé avec minutie.

Lou bondage
En faisant la part belle à l’exagération, Jacobsen reste dans ce registre qui lui convient si bien et qui a fait sa patte, l’humour. Les situations abracadabrantes comme ces « gynés » qui sont en fait des femmes harnachées servant de cheval de trait ou encore ces positions de shibari improbables sont nombreuses et permettent une délicate harmonie entre la violence des scènes explicites et le récit construit. En effet, Jacobsen reste ce qu’il est, soit un pornographe qui ne connaît pas de limites si ce n’est celles qu’on lui impose de force. Ici, on reste dans le registre d’ouvrages comme Céline ou La Grenouille, soit du sexe brut et violent allant toujours plus loin dans la perversité et le plaisir. Lou est une héroïne attachante (et attachée), une véritable claque violente et excitante dont la réédition ravira les amateurs du genre.

A découvrir
Joe Bar Team
Joe Bar Team
Joe Bar Team
Joe Bar Team
Ligue des Gentlemen Extraordinaires (La) - 1999-2000 - Volume I
Ligue des Gentlemen Extraordinaires (La) - 1999-2000 - Volume I