8/10Lord of Burger - Tome 1 - Le clos des épices

/ Critique - écrit par athanagor, le 19/04/2010
Notre verdict : 8/10 - A boire et à manger (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 2 minute(s) - 1 réaction

Nouvelle réalisation du duo Arleston-Alwett, mais cette fois chez Glénat, cette BD, malgré sa couverture, est une très bonne surprise.

Scénarisée par le duo déjà bien reconnu que forment Christophe Arleston et Audrey Alwett, et dessinée par une paire de dessinateurs (Balak et Rachel Zimra), Des activités et...
Des activités et...
dont il est d'ailleurs difficile de déterminer qui a fait quoi, cette BD propose une aventure dans le monde des restaurants étoilés.

Sujet éminemment à la mode, la gastronomie bénéficie ici d'une présentation plutôt avantageuse, par le biais d'une histoire qui parvient à mêler le comique, le mélo, le suspense et l'intrigue, en arrivant aussi à se faire didactique sur les aspects techniques de la gestion d'un restaurant, de l'achat de la matière première au service en salle, en passant par tous les moments de la préparation.

Traitant son sujet sur une esthétique fortement empruntée au manga, cette BD assume complètement son côté loufoque et ne se prive pas de traiter ses thèmes sur un ton léger. Pourtant, c'est avec surprise que l'on se découvre compatir aux problèmes auxquels sont confrontés les personnages principaux, alors qu'on était parti pour lire une BD rigolote. Sans oublier que l'ouvrage compte 96 pages, format qui permet de développer une histoire avec un certain confort, on se refusera à voir là le seul ... des recettes à faire chez soi.
... des recettes à faire chez soi.
facteur de cette réussite. C'est surtout le sérieux engagé dans le travail d'ensemble (sensible au niveau des explications détaillées sur ce monde particulier) qui ressort de l'impression générale.

Il faudra alors peut-être bientôt se résoudre à reconnaître en Alwett, une nouvelle star incontournable de la discipline, parvenant, seule ou en duo avec son pote Arleston, quasiment à tous coups, à renverser les impressions préconçues que l'on se crée à la vue des ouvrages. Comme pour Sweety sorcellery, la couverture donne ici une première impression, dont le côté un peu trop fille à tendance à refroidir. Mais à chaque fois, la lecture des premières pages suffit à forcer le lecteur à reconnaître une certaine qualité. C'est, ici, encore le cas : contre toute attente, on passe un excellent moment et la conception d'ensemble, orientée vers un divertissement total, provoque le rire, le frisson, les larmes et l'attente... du tome 2. Bien sûr.

A découvrir
Les Formidables aventures de Lapinot - Tomes 1, 2, 3, 4 et 6
Les Formidables aventures de Lapinot - Tomes 1, 2, 3, 4 et 6
V pour Vendetta
V pour Vendetta
Joe Bar Team
Joe Bar Team