9/10L’intégrale Halloween Blues, un Kas Mythic

/ Critique - écrit par plienard, le 24/03/2011
Notre verdict : 9/10 - Mon fantôme bien-aimé (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 3 minute(s) - laisser un commentaire

L’intégralité des enquêtes de Forester Hill est réunie depuis octobre 2010. C’est l’occasion de redécouvrir une superbe série mélangeant fantastique, thriller avec un peu d’érotisme (mais très léger).

En octobre 2010, nous avions eu droit à l’intégrale de la série Halloween Blues. Sept albums réunis en un seul pour le bonheur des bédéphiles.
DR.
Car c’est réellement un bonheur, un peu cher (49 euros), mais ramené au prix du livre unitaire, c’est une affaire.

Prémonitions (2002)

Les Carrington découvrent devant leur porte une jeune femme évanouie, transie de froid. N’écoutant que leur bon cœur, ils la font rentrer et la réconforte. Elle s’appelle Millie et a le don de voyance. Elle prédit que le médecin va avoir un accident.

Je vous écris de Gettysburg (2003)

Enola Morison cherche à savoir ce qu’il est arrivé à son bébé, son mari, sa sœur et ses parents. Plusieurs années après leur disparition, elle demande à Forester Hill d’enquêter.

Souvenirs d’une autre (2004)


DR.
Les enquêtes se suivent, et les jolies femmes aussi. Forester accepte d’enquêter sur le passé des parents de Fiona Offerman. Celle-ci a découvert un album photo avec des photos d’elle enfant mais dans des lieux qu’elle ne connaît pas.

Points de chute (2006)

Dans les bars pour célibataires on peut faire des rencontres inédites. Lieu pour personnes seules et tristes, Forester y croise Debbie, une correspondante avec un condamné à mort qu’elle croit innocent. Notre héros n’aimant pas voir les femmes pleurer, va lui proposer son aide.

Lettres perdues (2007)

La police de New Salem sonne le branle-bas de combat. Le service de la poste leur a ramené une étrange enveloppe, sans adresse mais sur laquelle il reste quelques lettres découpées d’un journal et collées. Lettre d’un maître-chanteur ? Toujours est-il qu’une jeune fille a été enlevée et qu’une rançon est demandée. Mais à qui était adressée cette lettre ?

Sweet Loreena (2008)

Loreena Sunbury a des visions. Elle croit voir la statue de sa cheminée l’attaquer. Elle se rend alors au bureau de police où Forester Hill est enclin à l’écouter et à la croire.

Remake (2009)

La découverte du corps d’un serial-killer n’est pas un événement en soi. Pourtant, quand on retrouve sur cet homme la photo de Dana et l’adresse de Forester Hill, il n’en faut pas plus pour réveiller une vieille histoire censée être closes. Mais qui a tué Dana ?

 


DR.
Si le premier album est intéressant à plus d’un titre : on découvre l’histoire personnelle de Forester Hill, accusé du meurtre de sa femme puis finalement innocenté et l’histoire de la jeune femme medium qui cache une escroquerie. Pour les autres albums, l’intrigue concernant l’assassinat de Dana est un peu éclipsée par les enquêtes de Forester. On saura juste durant les quatre albums suivants que ni Forester, ni Dana ne savent qui l’a tuée. Ah oui, j’ai oublié de vous préciser que le fantôme de Dana hante la maison et que Forester est le seul à la voir et à pouvoir communiquer avec. Ensuite, il y a juste quelques allusions au tome 5 et 6 avant de conclure l’affaire dans le tome 7 où l’on saura si Forester est l’assassin ou pas.

Avec un trait aiguisé et des couleurs nous plongeant dans l’atmosphère de la fin des années 50, le dessin de Kas fait mouche. Son graphisme inquiétant et presque névrosé rend les intrigues un peu plus effrayantes encore. Kas arrive à donner une atmosphère pesante. Ses personnages sont inquiétants par moment. Il y a en tout cas un réel parallèle à faire au cinéma où l’ambiance et le style rappelle les vieux films des années 50.

Concernant les intrigues, si la présence du fantôme de Dana est intéressante pour le scénariste Mythic pour arriver jusqu’au tome 7, elle reste quand même accessoire tout le reste des albums. Cela permet en tout cas de poser la psychologie de Forester Hill et de semer le doute dans l’esprit du lecteur sur son implication dans le meurtre de sa femme. Pourtant ce beau gosse ténébreux semble totalement inoffensif et on arrivera très vite à croire à son innocence (tout comme le jury de son procès). Mythic associe efficacement fantastique, thriller avec une pointe d’érotisme, le tout sublimé par le dessin de Kas.


DR.

A découvrir
Tuniques bleues (Les)
Tuniques bleues (Les)
Les Formidables aventures de Lapinot - Tomes 1, 2, 3, 4 et 6
Les Formidables aventures de Lapinot - Tomes 1, 2, 3, 4 et 6
V pour Vendetta
V pour Vendetta