9/10Lester Cockney -

/ Critique - écrit , le 12/06/2007
Notre verdict : 9/10 - Un classique (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 4 minute(s) - laisser un commentaire

Une oeuvre maître d'un auteur qui aurait mérité d'être plus sous les projecteurs.

C'est à un amoureux des chevaux auquel le Lombard rend hommage avec cet intégrale. Décédé en 2003, Franz n'en était pas à son premier essai lorsqu'il dessina les premières histoires de son personnage fétiche : Lester Cockney. Désireux de mêler sa passion équestre avec la quête perpétuelle des voyages exotiques, l'homme vivra jusqu'au bout son rêve américain.

cockneyquatre_250
L'univers de la bande dessinée n'était pas familier. Tout jeune, le petit Franz dévore les aventures de Red Ryder : célèbre cowboy à la chemise rouge ayant bercé pas moins de 14 millions de lecteurs. Un univers en phase avec ses deux passions de naissance : le cheval, dont il admire la noblesse, et la découverte de nouvelles contrées. Ayant un goût prononcé pour le milieu artistique, Franz s'inscrit tout naturellement à l'incontournable institut St Luc de Mons. Le diplôme en poche, il fait ses premiers pas dans le journal de Spirou en dessinant les célèbres histoires de l'Oncle Paul. Une série ludique évoquant sur 6 pages un événement ou personnage quelconque de l'Histoire. Début des années 70, il met en scène Korrigan, chevalier imaginé par Vicq. Malgré le style franco belge très cartoon, le dessinateur semble pourtant laisser exprimer ses goûts. Mais l'homme va réellement montrer un avant goût de Lester Cockney en réalisant les épisodes de Mandrin. Le trait radicalement réaliste parsemé d'une ambiance cavalière. Toutes les caractéristiques sont présentes. Et le résultat ne se fait pas attendre. A la fin des années 70 Lester Cockney, un robuste irlandais aussi indiscipliné que fidèle de cœur, dérobe au galop.

cockneytrois_250
Tout est dit à travers cette vignette: dépaysements
chevaux et aventures ... et bientôt les femmes.
« Je suis né dans une mangeoire » crie fièrement le héros favori de Franz. Londres, fin XIXème. L'Empire britannique connaît l'âge d'or coloniale. Lester Cockney, un irish de Killarney, n'aime guère la discipline dictée par les hommes. Engagé contre se gré dans l'armé afin d'échapper à la potence qui lui est promise, Lester doit pourtant se familiariser à ce nouvel environnement. Le gaillard rouquin part en Asie pour rejoindre la région afghane. Après des circonstances salutaires et quelques bonnes amitiés, Lester intègre le régiment de la cavalerie. Une aubaine pour cet irlandais retrouvant ses sources en compagnie des équidés. L'homme dompte les pur-sangs farouches. Parmi eux, Picadilly, son compagnon de cœur qui le suivra pendant de nombreuses aventures. Par ses péripéties, l'homme découvre les différentes civilisations à travers les conflits. Tel pourrait être l'intérêt principal de Lester Cockney : plonger le lecteur dans des références historiques souvent explorées grossièrement dans leur globalité. On assimile ainsi trop souvent la colonisation anglaise aux Indes alors qu'elle s'est étendue au-delà de cette région du globe. Surmontant la rudesse climatique de certaines contrées, l'homme doit résoudre de ses propres moyens les conflits parfois provoqué par les siens. Mais il sait également imposer son autorité quand celle-ci est fondée. Lester n'agit pas par rapport à la loi des hommes mais selon ce qui lui parait le plus juste. Le tout en compagnie d'une gente féminine raffinée à la tête bien pleine, et toujours avec son fameux Picadilly. A travers ce personnage, nous sentons toute la personnalité de l'auteur qui s'exprime. Au-delà de la colonisation ici en guise de toile de fond, Franz évoque surtout sa passion des chevaux et des femmes. Ce n'est qu'à partir de quelques tomes que la tendance s'équilibrera. Lester Cockney est un aventurier de taille ; un cavalier solitaire qui n'a malheureusement pas eu la même renommée que d'autres héros phares tel que Blueberry par exemple, alors que l'histoire pourrait être rangée au même titre que tout album d'aventure ayant marqué une époque.

cockneydeux_250
L'instant équidé de l'auteur, clin d'oeil souvent
présent pour manifester son amour des chevaux.
Côté dessin, Franz était un soucieux du détail. Un amoureux des chevaux certes, mais un hyper productif très axé sur la documentation avant tout. De l'uniforme aux paysages afghans, de la culture anglaise jusqu'aux conflits coloniaux, l'homme nous transporte sans problème dans cette époque mouvementé par les conquêtes. Le dessin réaliste rappelle à s'y méprendre à celui de l'Epervier ou de Blueberry. Franz fait partie de ces hommes très attaché à l'anatomie. Même si le style graphique n'est peut-être plus en phase avec l'époque, nous devons pourtant reconnaître le travail du dessinateur. Fier de cette série qu'il aura supervisé de A à Z l'ensemble des opérations. Une série qui connaitra une certaine longévité étant donné s'achèvera après sa mort, en 2005.

Dessinateur hors pair, Franz est avant tout un auteur important de la BD franco belge mais dont les œuvres auront été peu évoquées. La réedition de Lester Cockney est une bonne occasion pour les adeptes de pouvoir faire connaissance avec son univers solide, contenant tous les ingrédients nécessaires à une série culte impérissable dans nos mémoires.

A découvrir
Ligue des Gentlemen Extraordinaires (La) - 1999-2000 - Volume I
Ligue des Gentlemen Extraordinaires (La) - 1999-2000 - Volume I
Les Formidables aventures de Lapinot - Tomes 1, 2, 3, 4 et 6
Les Formidables aventures de Lapinot - Tomes 1, 2, 3, 4 et 6
Joe Bar Team
Joe Bar Team