8/10Sur les traces de Dracula - Tome 2 - Bram Stoker

/ Critique - écrit par iscarioth, le 12/10/2006
Notre verdict : 8/10 - Froide élégance (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 2 minute(s) - 1 réaction

Bram Stoker est à souligner comme l'un des albums les plus novateurs graphiquement de l'année.

Début de cette année, le scénariste Yves H. lançait le premier tome de son triptyque consacré à Dracula. Ce premier album, majestueusement dessiné par Hermann, nous ramenait aux sources de Dracula, en fait un prince de Valachie du 15ème siècle. Avec le second volet de son triptyque, Yves H. décrit la vie de Bram Stoker, le romancier qui fit renaître le personnage.


On pouvait trouver à Vlad l'empaleur une trop grosse lourdeur. L'album se faisait très historisant, ne nous épargnant presque aucune des subtilités de l'histoire de base. Bram Stoker est conçu dans un ton tout autre. Graphiquement, tout d'abord, la transition fait symbole de gouffre. Aux fabuleuses planches en couleurs directes d'Hermann, le maître du genre, succèdent celles de Séra, non moins appréciables, mais dans un style aux antipodes. L'entièreté de l'album repose en fait sur le noir et blanc, dans ses différentes tonalités de gris. Mais pas un noir et blanc traditionnel, comme on a l'habitude d'en voir, un noir et blanc très ténébreux, teinté de gris bleutés. Séra mélange les techniques les plus traditionnelles aux dernières possibilités offertes par l'infographie. L'ambiance de l'album est lugubre, glaciale, gothique. Et c'est de ces sensations de lecture que l'album puise toute sa force. Même si certains visages peuvent paraître un peu sous traités, Bram Stoker est à souligner comme l'un des albums les plus novateurs graphiquement de l'année. Les planches sont parfaitement agencées et ne se limitent pas, dans leur construction, à une vision classique de la bande dessinée. Les encadrés narratifs sont récurrents et classieusement mis en forme à l'informatique, dans une police élégante et racée. On retrouve à plusieurs moments des extraits du roman Dracula, qui viennent se corréler à la vie de Bram Stoker, qu'on nous raconte ici.

Sur les traces de Dracula - Bram Stoker est bien un album biographique. L'histoire de Bram Stoker est l'une de ces histoires malheureuses d'écrivain maudit. Ecrivain contrarié, Bram Stoker est pendant presque toute son existence l'esclave de l'acteur Henry Irving. L'album souligne et explique bien comment Bram Stoker s'inspire de sa propre vie pour créer les personnages et les histoires de ses romans. L'identification au personnage est bien évidemment forte, et l'intérêt du lecteur, même peu passionné par le sujet, est important. Pour cette fois, Yves H. a réussi à se détacher réellement de son opulente documentation et à se laisser aller véritablement à l'écriture. Instructifs, les textes n'en demeurent pas moins agréables à lire.


Pour conclure le triptyque, espérons un tome trois à la hauteur, graphiquement et narrativement, de celui-ci. Une chose est certaine, entre les trois albums, les changements d'univers graphiques seront forts. Dany est chargé de la réalisation graphique de Transylvania, troisième et dernier volet, qui doit nous emmener dans la Roumanie d'aujourd'hui.

A découvrir
Sambre
Sambre
V pour Vendetta
V pour Vendetta
Les Formidables aventures de Lapinot - Tomes 1, 2, 3, 4 et 6
Les Formidables aventures de Lapinot - Tomes 1, 2, 3, 4 et 6