7/10Sur les traces de Dracula - Tome 1 - Vlad l'empaleur

/ Critique - écrit par iscarioth, le 23/03/2006
Notre verdict : 7/10 - Histoire et barbaries (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 2 minute(s) - 1 réaction

Sans pouvoir prétendre à conquérir l'ensemble du public, l'album n'en demeure pas moins documenté et spectaculaire.

Un passé guerrier

Vlad, dit « Dracula » (qui veut dire fils du dragon ou fils du diable en roumain), est un personnage historique. Il s'agit d'un prince de Valachie du 15ème siècle, que l'on a surnommé « l'empaleur » en raison de sa méthode favorite d'exécution. Dans cet album, on parle de lui, de Jean Huyadi, du sultan Mehmed II, d'Etienne le grand et de plusieurs autres personnages ayant marqué l'Europe de l'est de la fin du Moyen Age. Des guerriers qui ont semé l'effroi en leur temps mais dont le nom, soyons clairs, n'inspire plus rien aujourd'hui. « Le scénariste Yves H. a parcouru la Roumanie, fouillé les archives et sondé les historiens sur les traces de Dracula » peut-on lire sur le quatrième de couverture. Vlad l'empaleur est en effet un album à très forte connotation historique. Les commentaires donnent souvent plus à lire que les dialogues et l'on a l'impression d'assister ici à une gigantesque reconstitution. On pense même parfois à certaines vieilles collections qui se proposaient d'apprendre aux enfants l'histoire de France en BD. N'exagérons rien, toutefois, Vlad l'empaleur se hissant à un niveau bien supérieur aux simples albums pédagogiques et didactiques. Le scénariste explique d'ailleurs dans l'appendice que l'historicité n'a pas été complète : il a fallu laisser place à l'imagination, soit pour combler le manque de documentation, soit pour les besoins du spectacle. Il est toutefois bon de comprendre le caractère très historisant de l'album, très chargé en dates, noms et événements parfois laborieux à assimiler pour un lecteur que la découverte d'un passé obscur ne passionne guère.

Hermann, toujours parmi les plus grands


Un album signé Hermann, qui est depuis quelques années au zénith de ses capacités de dessinateur, c'est forcément un album digne d'intérêt, ne serait-ce que graphiquement. Sur le terrain du Moyen Age, Hermann, fort de ses douze albums des Tours du Bois-Maury, n'a de leçons à recevoir de personne. C'est avec un grand plaisir que l'on retrouve sa technique si caractéristique de coloration directe. Une aquarelle très appropriée pour retranscrire l'atmosphère lugubre, glauque et brumeuse de l'histoire de Vlad l'empaleur. Le ton de l'album est glacial, les paysages apocalyptiques. Les montagnes de décapités et les rangées d'empalés succèdent aux champs de bataille. La thématique de l'album est celle de la guerre : jeux d'alliance, stratégie, trahisons... On appréciera la façon dont les grands chefs de guerre usent hypocritement de la religion pour parvenir à leurs fins. Les choses ont finalement peu changé !


Vlad l'empaleur n'est pas un album fédérateur. Pour l'apprécier, il faut être sensible au genre historique. Sans pouvoir prétendre à conquérir l'ensemble du public, l'album n'en demeure pas moins documenté et spectaculaire. Hermann est en grande forme et l'on sent Yves H. passionné par son sujet. A noter que la série Sur les traces de Dracula doit encore compter deux albums : l'un sur Bram Stoker dessiné par Séra et un autre intitulé Transylvania et dessiné par Dany.

A découvrir
V pour Vendetta
V pour Vendetta
Les Formidables aventures de Lapinot - Tomes 1, 2, 3, 4 et 6
Les Formidables aventures de Lapinot - Tomes 1, 2, 3, 4 et 6
Sambre
Sambre