3/10Les Simpson - Sous les projecteurs !

/ Critique - écrit par Maixent, le 11/02/2011
Notre verdict : 3/10 - Très en dessous (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 3 minute(s) - laisser un commentaire

Décidément, les Simpson en BD, ce n'est pas du tout convaincant, malgré les bonnes idées qui ont fait le succès de la famille la plus déjantée d'Amérique. Mieux vaut se regarder un épisode.

Ce treizième tome des aventures des Simpson en BD regroupe en fait deux histoires indépendantes.

La première est une espèce de resucée combinant Chérie, j’ai rétréci les gosses
et L’Aventure intérieure. Homer est envoyé dans le corps de Mr Burns après
Dans l'estomac de Mr Burns
avoir été miniaturisé afin de supprimer l’occlusion qui l’empêche de roter depuis des années et pourrait le conduire au trépas. Malheureusement, Milhouse et Bart sont eux aussi victimes du rayon rétrécissant et se retrouvent ingérés par mégarde par Burns. On a donc droit à la classique barre de chocolat géante qui fait saliver les gourmands, à la souris qui devient une redoutable prédatrice pour l’homme et autres passages obligatoires concernant ce thème de la miniaturisation depuis La mouche noire jusqu’au super héros Ant-Man. L’histoire se finit sur un alien de guimauve qui part hanter les couloirs (comprend qui peut). 
Autant la reprise de classiques de la culture populaire est efficace dans les dessins animés, autant elle tombe à plat en version BD. Ce n’est plus un détournement critique et engagé visant à se réapproprier des thèmes connus pour leur donner plus de poids, mais plutôt un mauvais pastiche sans aucun intérêt qui essaye de surfer sur la vague de succès passés pour exister.

La deuxième histoire est plus critique même si elle ne parvient pas non plus à
Lisa écrivain star
s’imposer avec autant de force que la série télé. En effet, les auteurs s’attaquent au milieu de l’édition avec autodérision et ironie. Bart s’empare du journal de Lisa et après y avoir apporté quelques modifications personnelles le fait parvenir à un journal. Or, le succès est foudroyant, poussant tous les habitants de Springfield  à rédiger leurs mémoires jusqu’à ce que Lisa soit accusée de plagiat lors un procès absurde. Au-delà de l’histoire mettant en exergue les rapports entre Lisa et Bart et l’humour propre aux Simpson, il est certains points de détails qui méritent de s’y arrêter. Le personnage de Lisa en auteur insupportable et imbu de lui-même est particulièrement réussi, ne s’exprimant qu’à travers des citations faciles et souvent inappropriés. De même que le phénomène de médiatisation et les proportions énormes que peut prendre un simple texte face à des médias toujours à la recherche de sensations fortes.
Dans cette histoire, on retrouve vraiment « l’esprit  Simpson » même si une fois encore, l’absence des voix et de la gestuelle font cruellement défaut.

Sans doute les enfants se laisseront-ils prendre car ce n’est pas mauvais en soi, mais tout cela sent à plein nez le produit marketing justement dénoncé dans l’ouvrage et cela donne juste envie de… En fait de rien, on pose ça au fond de l’étagère et on oublie.

A découvrir
Les Formidables aventures de Lapinot - Tomes 1, 2, 3, 4 et 6
Les Formidables aventures de Lapinot - Tomes 1, 2, 3, 4 et 6
Royaume de Tolkien : Visions des Terres-du-milieu (Le)
Royaume de Tolkien : Visions des Terres-du-milieu (Le)
Jack Palmer - Tome 12 - L'enquête Corse
Jack Palmer - Tome 12 - L'enquête Corse