8.5/10Les Pauvres aventures de Jérémie - Tomes 1 et 2

/ Critique - écrit par iscarioth, le 28/09/2005
Notre verdict : 8.5/10 - La loose attitude ! (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 4 minute(s) - laisser un commentaire

Critique des tomes 1 et 2 : Riad Sattouf est un auteur d'avenir, doué d'un grand sens du gag, du rythme et de l'observation sociale. On espère que la série Jérémie connaitra une belle longévité.

L'auteur

C'est avec Les Pauvres Aventures de Jérémie que se révèle Riad Sattouf en 2003. En peu de temps, l'auteur va se faire une place au sein des grands noms de ce que l'on appelle la "nouvelle BD" : Larcenet, Mardon, Trondheim... Le Prix Goscinny 2003, décerné aux Jolis pieds de Florence, a permis à Sattouf de se faire connaître et d'enchaîner par la suite de bons succès : Le manuel du puceau et Ma circoncision, chez Bréal, qui ont fait un véritable scandale, et, récemment, l'excellent Retour au collège.

L'histoire

Jérémie, jeune lead-graphist dans une boîte de jeux vidéos, fantasme sur les pieds d'une de ses collègues de bureau : Florence. Il va tenter de la séduire, ce que sa timidité maladive et son manque de confiance en lui va rendre difficile...

Jérémie Sattouf

Quant il ne met pas en scène Jérémie dans l'une de ses BD, Sattouf s'y place souvent directement (No sex in New York, Retour au collège). Et l'on peut dire que la ressemblance entre l'auteur et son personnage de série est grande. Tous deux sont ectomorphes, discrets et timides, avec de forts complexes, une « loose attitude » prononcée et des obsessions très fortement sexuelles. Même dans son histoire personnelle, Jérémie a de grands points communs avec son auteur Sattouf. Jérémie Chibouz est de père lybien et, malgré ses cheveux blonds, se fait éjecter d'un commissariat à l'annonce de ses origines. Sattouf, de père syrien, ayant passé une partie de sa blonde jeunesse en Libye, se heurte aux préjugés anti-musulmans dans No sex in New York et dans Retour au collège. Les Pauvres aventures de Jérémie est une série du genre humoristique et quotidien, qui flirte beaucoup avec le domaine autobiographique, ce qui se fait souvent de nos jours en BD...

Looser, gringalet et sexuellement frustré

Vignette extraite des planches parues dans Charlie Hebdo. Sattouf y explique ses démélés avec la justice pour l'affaire de la BD Ma Circoncision La représentation du moi dans une BD de Sattouf est loin d'être idéalisée. Les personnages sont très malmenés par leurs pulsions sexuelles (Jérémie, qui surfe sur des sites pornos en plein boulot) et leurs arrières pensées sont nombreuses. On se souvient du petit récit de Riad Sattouf racontant sa convocation à la police judiciaire pour Charlie Hebdo. L'auteur se représentait tétanisé devant une femme lieutenant autoritaire mais ne pouvant pas s'empêcher de regarder ses seins. Jérémie est un anti-héros en situation d'angoisse permanente, fuyant toute situation dangereuse (il part en courant après s'être pris un râteau). Timide, maladroit... Il est le stéréotype du frustré sexuel. C'est un personnage à fort potentiel comique, qui vous rappellera peut être Michel Blanc ou Pierre Richard dans certains de leurs films.

Politiquement incorrect

A l'image d'un Joe Matt, Riad Sattouf dérange beaucoup de gens pour sa manière de croquer nos attitudes et notre société. La façon dont sont représentés les banlieusards dans les deux premiers tomes des Pauvres Aventures de Jérémie en ont choqué plus d'un. Jérémie et Jean-Jacques se questionnant sur la signification de ces joggings remontés jusqu'à la cheville, Youssef traitant Sandrine de « sale céfran de merde »... Une vision lucide diront certains, caricaturale souffleront d'autres, toujours très acerbe et pointue, c'est certain, mais sans jamais être cruelle. Il n'y a pas de condescendance dans l'humour de Sattouf, juste un regard très observateur et aiguisé. Son dessin est très épuré, stylisé et expressif. On pense même parfois à la ligne claire avec cette coloration uniforme, en aplat, sans aucun dégradé. Le style de Sattouf se rapproche de certains comic strips américains et à ce que font certains auteurs comme Chester Brown, Joe Matt ou Seth... Côté français, on pensera plutôt à Larcenet, Peyraud, ou même Dupuy et Berberian...

Les bronzés version Sattouf

Le Pays de la Soif (Amazon.fr) Avec le deuxième album de Jérémie, Sattouf emmène son trio de personnages (Jean-Jacques, Sandrine et Jérémie) en vacances sur les plages bretonnes, situant l'action lors du fameux été de canicule 2003. Avec le thème des vacances estivales, au camping, Sattouf trouve un excellent terrain pour déployer toute la force de son humour au quotidien. Le pays de la soif rappellera des souvenirs à bien d'entres nous, avec des anecdotes que l'on a tous vécu d'une façon plus ou moins similaire. Toujours, cette grande palette de personnages extrêmes : la famille d'allemands hurleurs, l'ado boutonneux et ultra complexé, les lascars de banlieue entourés par un éducateur tout en muscle, le bel océanographe venu de nulle part que l'on croirait sorti d'un fantasme féminin... Au programme de ces vacances pour notre Jérémie : plans drague de compétition, humiliations, et énormes ratages...


Riad Sattouf est un auteur d'avenir, doué d'un grand sens du gag, du rythme et de l'observation sociale. On espère que la série Jérémie connaitra une belle longévité. Le tome trois des aventures de notre gringalet à lunettes est prévu pour novembre prochain. A ne pas manquer !


Tome 1 - Les jolis pieds de Florence (2003)
Tome 2 - Le Pays de la Soif (2004)

A découvrir
Les Formidables aventures de Lapinot - Tomes 1, 2, 3, 4 et 6
Les Formidables aventures de Lapinot - Tomes 1, 2, 3, 4 et 6
Joe Bar Team
Joe Bar Team
Ligue des Gentlemen Extraordinaires (La) - 1999-2000 - Volume I
Ligue des Gentlemen Extraordinaires (La) - 1999-2000 - Volume I