ATTENTION : CONTENU RESERVE A UN PUBLIC AVERTI

Les images et textes à caractère érotique, pornographique ou violent contenus dans cette page peuvent choquer certaines sensibilités. En consultant cette page, vous attestez être majeur au regard de la loi française et vous prenez vos responsabilités par rapport à son contenu.

CONSULTER QUITTER

7.5/10Les immorales

/ Critique - écrit par Maixent, le 23/08/2020
Notre verdict : 7.5/10 - No limit (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 2 minute(s) - laisser un commentaire

Les immorales présente des histoires courtes de six à huit planches à la manière des tags sur internet. Ce format très court permet de mettre en avant une idée ou un fantasme de manière frontale, ne s'encombrant pas d'une narration trop longue et accédant très vite à sa fonction masturbatoire. Avec un petit plus ici propre à la bande dessinée, une petite chute humoristique ou inattendue permettant de marquer les esprits. Si l'exercice est en soi assez simpliste il n'est pas forcément évident mais Saez s'en sort bien dan cet ouvrage qui n'a rien de révolutionnaire mais reste plaisant à lire.
Visite de chantier

 

 Pas moins de 30 histoires sont réunies ici mettant en avant des jeunes filles décomplexées pour ne pas dire dévergondées, voire nymphomanes, vivant une sexualité heureuse. Que ce soit dans un monde futuriste, fantastique ou plus ancré dans le réel, le point commun étant cette liberté d'esprit et un humour toujours présent. Le sexe n'est pas un tabou mais objet de plaisir dans un détournement de clichés pornographiques tellement grossiers qu'ils font partie maintenant d'une vaste blague. Comment ne pas sourire à la vue de la première planche de « La désœuvrée et l'ouvrier », présentant un ouvrier au torse puissant et poilu, arborant fièrement son casque de chantier dans une position virile, vêtu d'un simple short en jean, le corps ruisselant, face à une jeune fille court vêtue, au sourire ravageur et à la moue coquine. Alors évident on sait ce qu'il va se passer, mais de tels clichés prennent parfois une nouvelle dimension comme ces films de série B qui deviennent des chefs d’œuvre.

 
Travaux pratiques père/fils

 

D'autres histoires sont plus originales comme cet homme qui rencontre son ange gardien et ne pense qu'à une chose en voyant cet être de lumière qui pourrait lui apporter la béatitude, la baiser puis la louer à ses copains afin qu'ils se fassent plaisir eux aussi au grand dam de la créature céleste. On alterne donc entre les situations, l'imagination de l'auteur semblant être sans limite et ouverte à toutes les déviances possibles, comme le fait de prendre une jeune fille en sandwich avec son père, de s'imaginer chienne avec tout ce que cela conforte de comportements mal vus par la société ou de rencontrer avec sa copine un nain au sexe aussi gros qu'une troisième jambe et de profiter de cet attribut avant le retour de maman.

Toute une série de clichées et d'idées originales réunies pèle-mêle en noir et blanc dans un style graphique très efficace où l'on sent juste ce qu'il faut de crayonné pour donner assez de réalisme. Une réussite dans l'ensemble avec ce côté fun et excitant à lire.
2 girls, one dwarf

 

A découvrir

Vous pouvez aussi découvrir d'autres excellents articles sur Krinein, comme celui-ci : Androïdes – Tome 2 : Heureux qui comme Ulysse