Les Delcourt d’Octobre

/ Critique - écrit par plienard, le 20/11/2013

Temps de lecture estimé de l'article : 3 minute(s) - laisser un commentaire

On a lu pour vous, 3 albums Delcourt parus au mois d’Octobre.

Pour le mois d’octobre, nous avons découvert pour vous chez Delcourt trois nouveaux albums avec un alchimiste historique, un défenseur écologiste et un orc humaniste. Trois albums différents avec une nouvelle série Cagliostro, et deux séries en cours, Aquablue et Wollodrïn, pour trois collections Histoires et histoire, Néopolis et Terres de légendes.

 

Cagliostro, tome 1 – note 5/10


DR.

Nouvelle série aux éditions Delcourt, Cagliostro est scénarisée par Arnaud Delalande et Hubert Prolongeau et dessinée par Alessio Lapo. Le premier et le troisième ont déjà signé ensemble Codex Sinaïticus chez Glénat.

Le comte de Cagliostro est un personnage historique assez connu. Mais si on vous pose la question de savoir qui il est, vous aurez sans doute quelques difficultés à y répondre. Il est possible maintenant de découvrir la vision de la vie de cet homme au travers de cet album qui étonne.

En effet, les vingt premières pages, on n'entrevoit le personnage-titre que très peu. On le voit lors d’une réunion mondaine ou il montre tous ses talents de magiciens avec un résultat plutôt catastrophique pour sa renommée. Il redevient ensuite le personnage principal, par la force des événements, d’une enquête sur le meurtre de la modiste de la reine dont il est accusé à la suite d’un complot.

Ce premier album est une bonne mise en place de la série avec un bon scénario mais on regrettera le manque de finesse du dessin et notamment de quelques cases. Le découpage laisse aussi quelquefois à désirer. On reconnaît cependant la bonne qualité du dessinateur et on est prêt à continuer l’aventure.

 

Aquablue, tome 14 – note 7.5/10


DR.

La série mythique a repris un nouveau cycle depuis le tome 12 avec à ses commandes un nouveau duo : le scénariste Régis Hautière et le dessinateur Reno (rien à voir avec l’acteur).

Wilfrid Morgenstern, dit Nao, se retrouve invité à l’inauguration d’un fantastique paquebot qui va sillonner les mers d’Aquablue pour des touristes fortunés. Une façon déguisée de coloniser la belle planète pour laquelle l’implantation humaine sur les terres est sévèrement codifiée et limitée. En effet, la planète reste extrêmement attractive pour certaines personnes mal intentionnées.

Troisième album du nouveau duo et la sauce reprend peu à peu. L’intrigue se densifie et se complexifie avec la prise d’otage. Quant au dessin de Reno, il reste un régal. On comprend par contre mal le rôle du personnage du journaliste qui est une caricature clin d’œil au dessinateur Boulet. Un hommage qui fera certainement plaisir à l’auteur, mais qui n’apporte rien au scénario (au contraire). Peut-être que la suite me fera mentir.

 

Wollodrïn, tome 4  – note 7.5/10


DR.

La série chez Delcourt, Wollodrïn, continue son petit bonhomme de chemin avec son quatrième tome (le second du deuxième diptyque), Le convoi (2/2). Les auteurs David Chauvel et Jérôme Lereculey réussissent une superbe série qui ne cesse de nous émerveiller tome après tome.

Un porc gentil (Hazngar), faisant équipe avec une humaine (Onimaku), c’était déjà un pari osé, même si dans un monde d’héroïc fantasy, tout est possible. Mais dans le tome 3, on avait laissé notre joli couple (en tout bien tout honneur) dans de sales draps, au milieu des morts-vivants. On sentait un peu la récupération commerciale d’un sujet qui marche en ce moment. C’était faire peu de cas de la qualité scénaristique et graphique des auteurs.

Ils réussissent le mélange parfait entre une histoire d’héroïc-fantasy et de zombies, même si ici les zombies font plus office de décors qu’autre chose. Le pari était ambitieux mais il est réussit à mon sens. Et je ne vous raconte pas la fin (je ne le fais jamais d’ailleurs) qui annonce encore de belles choses à venir. Wollodrïn, c’est une des bonnes séries BD du moment.

A découvrir

Vous pouvez aussi découvrir d'autres excellents articles sur Krinein, comme celui-ci : Androïdes – Tome 2 : Heureux qui comme Ulysse