5/10Les Chroniques de la Lune Noire - Tome 0 - En un jeu cruel

/ Critique - écrit par Canette Ultra, le 14/01/2012
Notre verdict : 5/10 - Dans la lune ... (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 2 minute(s) - laisser un commentaire

Un album qui fait parfaitement le lien avec le premier tome mais auquel il manque toutefois un brun de passion. L'ensemble est correct mais on attendait plus d'un tel tome surtout lorsqu'il a pour sujet, le personnage principale des 14 tomes.

Les Chroniques de la Lune Noire ont peut-être atteint la fin de la trame avec le tome 14 mais cela ne veut pas dire que la série s’est arrêtée. En effet, après des spin offs divertissants sur la vie de certains personnages emblématiques de la série, Froideval nous livre le tome caché, le tome 0. Sorte de spin off intégré à la trame principale, il va nous présenter les origines du héros des Chroniques à savoir Wismerhill. Froideval est donc l’auteur et pour l’accompagner, Angleraud est de la partie. Outre sa participation à Atlantis, il est connu des fans des Chroniques de la Lune Noire pour avoir réalisé l’album consacré aux origines de Pile ou Face. Des têtes connues donc pour le plus célèbre des héros de la franchise. Cependant, après tant d’albums, le plaisir est-il toujours là ?


Chaude ambiance au château ...
Wismerhill n’est pas un héros comme les autres au vu des révélations des albums précédents. Fils de démons, élevé par les vents, il porte en lui autant d’innocence que de fatalité. L’album se veut toutefois très léger malgré la dureté du beau-père ou l’enjeu derrière la naissance du héros. On retrouve alors, le ton qui avait fait l’humour des premiers albums. On redécouvre ainsi un Wismerhill un peu naïf qui se laisse guider par son cœur et ses émotions. Seule sa réaction face à son beau-père vient obscurcir le caractère du héros. On se délectera ainsi de l’humeur joueuse de son véritable père qui tient à faire son éducation à travers diverses manipulations tandis que les vents joueront les gentilles marraines. Néanmoins, il faut reconnaître qu’à part les fans de la série, les autres trouveront l’album assez limité et même un brun cul-cul.


... Pourtant, la mère de Wis est charmante !
Graphiquement, rien de nouveau également. C’est bien mais pas transcendant. Pas de grandes orgies, pas de batailles gigantesques et à peine quelques morts sanglantes. On aurait aimé alors plus de détails dans les personnages et plus d’émotions dans leur visage. Cependant, il faut reconnaître que la dernière page fait parfaitement la jonction avec le premier album.

En résumé, l’album n’est pas déterminant dans le cadre de la série mais il plaira sûrement au fans et aux collectionneurs qui verront là, une opportunité de compléter leur série tout en apprenant les origines de leur héros. Pour les autres, c’est un album sympathique, loin d’être désagréable mais qui ne changera pas leur vie.

A découvrir
Les Formidables aventures de Lapinot - Tomes 1, 2, 3, 4 et 6
Les Formidables aventures de Lapinot - Tomes 1, 2, 3, 4 et 6
V pour Vendetta
V pour Vendetta
Joe Bar Team
Joe Bar Team