9/10Les Chroniques de Conan - 1980 (1)

/ Critique - écrit par Canette Ultra, le 09/12/2011
Notre verdict : 9/10 - Plaisir chronique (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 3 minute(s) - laisser un commentaire

Indispensable pour tout amateur d'épée, de sorcellerie et de damoiselle en détresse. Conan, le plus célèbre des barbares, ne va pas vous laisser vous reposer dans ce recueil aussi puissant que son héros.

Que celui qui n’a jamais entendu le nom de Conan le Barbare lève la main et avoue avoir passé 50 ans dans une grotte à chasser le caribou. Le géant brun est avant tout un personnage créé par Robert E. Howard qui a vu ses aventures racontées en livre avant de connaître le succès qu’on lui connaît. Jeux vidéo, comics, films, séries télé et bien d’autres choses font que Conan est un personnage ancré dans la mythologie moderne. Panini Comics a bien saisi l’importance d’un tel personnage et ils publient un recueil des aventures de notre héros. En effet, les amateurs de comics le savent sûrement déjà mais Conan a eu le droit à son propre comics, et ce dernier a su marquer les esprits. Il faut dire qu’aux commandes du navire, nous avons des légendes du comics. A l’écriture, Roy Thomas qui a œuvré sur de multiples franchises comme X-Men, Justice Society of America et bien d’autres. Thomas est la pierre angulaire des comics d’épée et de sorcellerie dont Conan est le meilleur représentant. Aux crayons, John Buscema que l’on ne présente plus. Ce recueil reprend une partie des aventures du barbare parues en 1980. Le temps a-t-il bonifié cet ouvrage ?


Les SPA façon Aquilonnienne !
Deux grandes intrigues à retenir pour notre héros. La première, inspirée de Conan le Libérateur (de Lyon De Sprague et Lin Carter), nous raconte comment le barbare, âgé de près de quarante ans, est devenu le roi d’Aquilonie. Intrigues, stratégies guerrières, espionnages en tout genre ponctuent ce récit qui contient tout de même les ingrédients qui ont fait le succès de la série. En effet, nous retrouvons des sorciers puissants et vils, des combats à l’épée héroïques mais surtout nous avons de superbes femmes fatales, aussi envoûtantes que mortelles. Dans la seconde partie de l’album, Conan est plus actif. La période se passe bien avant sa période de conquête et le barbare, plus jeune, doit faire parler son épée davantage. Nous retrouvons avec plaisir tous les ingrédients qui font le succès de Conan. Si l’intrigue est moins intense, l’action est plus dense dans cette seconde partie. Ainsi, l’équilibre est parfait et donne au lecteur la vision d’un Conan moins stéréotypée. En effet, le Cimmérien est souvent représenté comme un guerrier sanguinaire. Mais en fait, il est également un stratège émérite, un voleur agile et un guerrier vif. Sa stature cache donc bien des secrets.


Conan va t-il mordre la poussière ?
Pour illustrer tout cela, le choix s’est porté sur le noir et blanc. Ce choix s’explique peut-être aussi par les coûts associés au lancement du comics. Cependant, cette décision donne une vraie personnalité à Conan. Le monde y apparaît plus violent, plus sombre et le regard de Conan y apparaît plus déterminé que jamais. Le jeu des ombres est superbe par ailleurs puisqu’il permet d’augmenter l’angoisse des attaques lorsque les sorciers déchaînent les forces de l’ombre. Ce style graphique  met également en valeur les personnages et en particulier les femmes qui sont parfois encore moins vêtues que Conan.

Un recueil culte où Conan est mis en valeur de diverses façons. Général de guerre ingénieux ou aventurier téméraire, aucun rôle n'est hors de portée pour le Cimmérien qui nous entraîne dans des aventures intenses.


Un sorcier, une épée, une belle femme, rien ne manque !

A découvrir
Les Formidables aventures de Lapinot - Tomes 1, 2, 3, 4 et 6
Les Formidables aventures de Lapinot - Tomes 1, 2, 3, 4 et 6
V pour Vendetta
V pour Vendetta
Joe Bar Team
Joe Bar Team