5/10Lanfeust Odyssey - Tome 1 - L'énigme Or-Azur 1ère partie

/ Critique - écrit par athanagor, le 13/12/2009
Notre verdict : 5/10 - Hébus repetita (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 3 minute(s) - 1 réaction

Revenant sur la série à succès, cette BD nous montre ce qu'il advient des héros quand ils rentrent chez eux, auréolés de gloire et perdus dans le quotidien.

De retour sur Troy, les personnages goûtent les charmes fades de la vie quotidienne. A Eckmül, cité rayonnante, Lanfeust et Hébus trompent leur ennui en
narrant leurs aventures lors de dantesques tournées des bars. Cixi, quant à elle, erre dans le Castel Or-Azur et ne trouve du divertissement que dans l'usage prohibé de ses pouvoirs magiques et la manipulation des jeunes guerriers. Qu'importent pourtant leurs aventures et l'aura de prestige qu'elles leur ont conférée, redevenus des citoyens comme les autres, ils doivent se plier aux strictes règles de Troy. Lanfeust retournera à ses études, Hébus devra se plier à sa condition de troll et Cixi devra prendre époux. Il faudra bien pourtant que les rigueurs réglementaires les épargnent, car un mystérieux mal agite les fondations du castel Or-Azur, et le sage Nicolède ne pourra en venir à bout qu'avec l'aide du trio.

Toujours dans une veine comique, bordée de jeux de mots vaseux et potaches, assumés comme étant longuement élaborés par des élèves de 6e, cette séquelle de la série de départ garantit sa bonne demi-heure de lecture sympatoche, sans parvenir toutefois au niveau de la série princeps. C'est ainsi sur une moue dubitative que l'on finira cette lecture, titillé par l'irrépressible impression que les auteurs cherchent à faire durer une série à succès, dans des histoires pas très bien ficelées, où l'inspiration est remplacée par l'abus d'éléments comiques caractéristiques.

On ne pourra rien reprocher au dessin clairement construit de Tarquin, qui offre le même plaisir de lecture qu'à l'accoutumée, dans des
espaces à la fois larges et détaillés. Aucun problème de ce côté, le métier parle et les représentations voluptueuses du beau sexe finissent, pour le lecteur amateur, de compléter le tableau.

On sera un peu plus réservé sur le fond et le déroulement de l'histoire. Se gardant bien de mettre l'accent sur la violence du troll, dont l'abus est parfois rigolo, pour faire passer la lecture, les auteurs insistent sur le fait que Lanfeust est resté un jeune homme malgré 20 années d'absence, grâce au principe relativiste des voyages dans l'espace. Ainsi se développe une histoire où les sujets principaux sont le retour à l'école de Lanfeust et la recherche d'un mari pour Cixi. L'environnement et la pression sociale restent donc les moteurs de la motivation des personnages, qui cherchent à vivre autre chose que ce à quoi on les destine bêtement. Mais insistant sur ce point et sur la mise en place de ces obligations, les auteurs occultent complètement le fond de leur histoire. De fait, à la fin de l'album, on passe un petit moment à se demander pourquoi il s'appelle comme ça, et on finit par supposer que l'énigme Or-Azur concerne le fait que le castel du même nom se casse la figure sans raison apparente. Mais ce fait, perdu dans les tribulations des personnages n'apparaît qu'en filigrane et assez rarement. Il faudra donc déduire le lien entre le titre et cet événement particulier, et encore sans certitude.

Restant une histoire de Lanfeust, avec ses codes et ses personnages hauts en couleur, cet épisode est moins plaisant. Premièrement l'humour, bien que fidèle, s'y fatigue un peu et tire parfois sur la corde de l'auto-parodie. Deuxièmement l'histoire, trop légèrement développée, semble assez creuse et juste suffisante pour produire encore un album d'une série dont le succès, notamment commercial, est tout à fait exemplaire.

A découvrir
Les Formidables aventures de Lapinot - Tomes 1, 2, 3, 4 et 6
Les Formidables aventures de Lapinot - Tomes 1, 2, 3, 4 et 6
Sambre
Sambre
Joe Bar Team
Joe Bar Team