7.5/10Kevin chez les Pictes

/ Critique - écrit par plienard, le 31/10/2013
Notre verdict : 7.5/10 - Kevin chez les Pictes (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 2 minute(s) - laisser un commentaire

À l’image d’un autre héros blondinet, Kévin va finir chez nos amis les écossais.

La série Litteul Kevin est de retour avec un dixième album aux éditions du Lombard et toujours en noir et blanc pour les puristes. Une édition collector, en couleur, sera disponible en Janvier 2014.


DR.

On retrouve donc Kévin et son sens aiguisé de l’observation, spectateur privilégié (et parfois acteur) du comportement de ses parents (Chacal et Sophie) et de leurs amis. Biker dans l’âme, ces derniers n’en restent pas moins de grands enfants, prêts à s’enflammer dans des joutes verbales des plus drôles et dont le comportement parfois infantile (soyons honnêtes) porte un coup au mythe du biker violent, méchant et bête comme chou. Ceux-là sont méchamment drôle, et vu leur diatribe, ils n’ont rien d’imbéciles. Et cela ils le doivent en tout premeir lieu à leur papa, Coyote.

Son dessin est un régal (comme toujours). Sous ses crayons, les motos semblent totalement vivantes. Les dialogues ne sont pas en reste et les jeux de mots fusent même si quelquefois « le dernier des mots est con » (comprendra celui qui lira l’album !).

Dans cet album, Hulk va se marier et les enterrements de vie de garçon et de jeune fille vont être joyeusement loufoques entre chevauchée infernale et chippendales triés sur le volet. Mais pour la cérémonie, il va falloir être au top et nos amis bikers vont s’essayer à l’aérobic et devoir sculpter leur corps ... tout leur corps (c’est une des parties les plus drôles de l’album pour ma part). Après le mariage, un petit voyage en écosse, pour que Chacal renoue avec ses origines et on s’apercevra de l’aisance linguistique de tout ce petit monde.

Un dixième album à ne pas rater et qui m’a réellement déclencher un fou rire.


DR.

 

A découvrir

Vous pouvez aussi découvrir d'autres excellents articles sur Krinein, comme celui-ci : Androïdes – Tome 2 : Heureux qui comme Ulysse