7.5/10Kaamelott - Tome 1 - L'armée du nécromant

/ Critique - écrit par iscarioth, le 10/12/2006
Notre verdict : 7.5/10 - Le roi Arthur contre les morts vivants (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 3 minute(s) - 1 réaction

Kaamelott fera peut être date comme la première adaptation télé/BD digne de ce nom.

Quand une série télévisée ou un spectacle d'humoriste "marche", il se passe peu de temps avant qu'on n'adapte l'affaire en BD. La BD, un produit dérivé ? C'est ce que semblent penser les éditions Jungle, qui ne donnent que dans l'adaptation mal fichue. Ces dernières semaines, on a vu apparaître dans les étalages de nos supermarchés, un album sur Shirley et Dino (chez Les Humanos, par Margerin) et un autre sur Elie Kakou (un navet immonde). Voilà-ti-pas que les éditions Casterman, pourtant à la pointe, s'y mettent ! Ils sortent ce mois l'adaptation BD de la série humoristique Kaamelott. Surprise ! L'album est loin d'être un navet.

49460_250.
Beware les zombies !
 En général, les adaptations BD de phénomènes télévisuels sont réalisées par des dessinateurs et scénaristes qui ont besoin d'un peu d'alimentaire dans leur quotidien. On se retrouve généralement face à des albums torchés, qui ne sont que la pâle transposition séquentielle de quelques sketchs parmi les plus retenus. Il n'en est rien ici. Le scénariste n'est pas un sous-traitant mais Alexandre Astier, le créateur de la série télé lui-même. Et l'adaptation n'est pas une transposition, elle est un véritable prolongement de l'univers de la série. Kaamelott, à la télévision, se base sur le format court pour créer des gags, sans pour autant en oublier de mettre en place une véritable trame globale. Mais le format ne se prête pas à une aventure longue et construite, capable de distiller certains traits d'humour qu'on ne retrouve que sur la longueur. Avec l'album, l'esprit de Kaamelott demeure intact, et même décuplé par le format 48 pages qui permet l'élaboration d'un scénario fourni.

49461_250.
Dead will walk the Kaamelott
 Le coeur de la série Kaamelott, c'est évidemment son parlé. Des dialogues particuliers, qui mêlent anachronisme (langage familier sans être totalement actuel) et presque nonsensiques, portés sur l'absurde. On retrouve cette force comique dans l'album, une qualité portée par le dessin de Steven Dupré, qui, dans un style semi-réaliste, respecte les proportions humaines tout en forçant les expressions faciales comme il se doit pour générer le comique. Les amateurs de la série reconnaîtront facilement les personnages de la table ronde, le trait précis de Dupré cernant très bien le caractère des visages. Le passage version BD permet aussi à Astier de créer un scénario techniquement plus ambitieux. Ici, le Roi Arthur est en conflit avec l'armée du Nécromant. On retrouve des monstres de toutes sortes, tous déclinés sur le modèle "zombie". Bien plus facile, du moins financièrement, d'arriver à un résultat convainquant sur papier qu'en vidéo ou au cinéma.


Kaamelott fera peut être date comme la première adaptation télé/BD digne de ce nom. Ou ne sera juste à retenir comme l'exception qui confirme la règle. Quoiqu'il en soit, on attend de pied ferme l'adaptation ciné de l'univers de Kaamelott. Si le passage ciné est aussi réussi que celui BD, il y aura de quoi s'enthousiasmer...

A découvrir
Caste des Méta-Barons (La)
Caste des Méta-Barons (La)
Les Formidables aventures de Lapinot - Tomes 1, 2, 3, 4 et 6
Les Formidables aventures de Lapinot - Tomes 1, 2, 3, 4 et 6
Jack Palmer - Tome 12 - L'enquête Corse
Jack Palmer - Tome 12 - L'enquête Corse