Johan et Pirlouit, intégrale 4 - Les années Schtroumpfs

/ Article - écrit par riffhifi, le 29/09/2009

Temps de lecture estimé de l'article : 2 minute(s) - 2 réactions


Un quatrième volume, et hop, voilà l'intégrale Johan et Pirlouit déjà pliée. L'édition est monumentale, puisqu'elle contient les quatre derniers tomes de la série (initialement publiés de 1961 à 1970, soit une décennie complète de bande dessinée), ainsi que les traditionnelles pages de bonus explicatifs, une courte histoire inédite et quelques pages d'un concours organisé par Peyo dans Spirou.

Malgré l'évidente qualité des quatre albums regroupés (La guerre des sept fontaines, L'anneau des Castellac, Le pays maudit et Le sortilège de Maltrochu), on comprend à leur lecture que le public ait progressivement tourné ses faveurs vers les Schtroumpfs, obligeant Peyo à se consacrer presque exclusivement aux lutins bleus. Révélés précédemment dans La flûte à six schtroumpfs, les petits bonshommes revinrent dans tous les tomes suivants de Johan et Pirlouit, soit comme présence secondaire, soit au coeur de l'intrigue dans Le pays maudit... qui apparaît comme le meilleur des quatre albums de cette période ! Les deux héros, de leur côté, ont fini par épuiser les situations et l'imagerie qui leur sont liées : cavalcade entre deux châteaux, avancée à coups de torche dans les couloirs d'un donjon ou les méandres d'une grotte... Mais voir Pirlouit renâcler ou entonner une chanson braillarde (non non, pas paillarde) reste
un bonheur, et son personnage continue de voler sans problème la vedette à un Johan trop sage dans son rôle de preux chevalier, sans cesse soucieux de voler au secours de la veuve, de l'orphelin et de leurs cousins.

Les intrigues ultra-classiques se teintent occasionnellement de magie, mais suivent globalement les sentiers tout tracés de l'aventure médiévale pour enfants, avec ses méchants soft qui préfèrent enfermer leurs ennemis ou les transformer en chiens plutôt que de leur passer l'épée à travers le corps. Grâce au caractère impossible de Pirlouit et aux apparitions fréquentes des Schtroumpfs (opposés ici à une sorte de simili-Gargamel qui aurait troqué son chat contre un schtroumpf qui schtroumpfe du schtroumpf), ce dernier morceau d'intégrale reste néanmoins un classique difficilement contournable.

Le mois prochain, l'intégrale de Spirou et Fantasio époque Franquin trouvera elle aussi son terme, avec la parution du huitième volume. Snif.


Lire la critique de Johan et Pirlouit

A découvrir
Joe Bar Team
Joe Bar Team
Joe Bar Team
Joe Bar Team
Caste des Méta-Barons (La)
Caste des Méta-Barons (La)