7/10Joe Bar Team - Tome 5

/ Critique - écrit par Emeric, le 07/06/2004
Notre verdict : 7/10 - Wooosch !!! (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 2 minute(s) - laisser un commentaire

Les nouveaux lecteurs devraient plutôt se pencher dans un premier temps sur le tome 1 qui reste la référence !

On n'y croyait plus au tome 5 de cette bande dessinée, et pourtant il est bien là, après une drôle d'histoire et trois épisodes de Fane, c'est Bar2 (Christian Debarre), le père créateur de la BD qui a repris du service pour animer nos motards préférés : Guido, Jean-Raoul, Ed', Jeannot, Paulo, Jérem', Pierrot et Joe ! Tous sont membres de la désormais cultissime Joe Bar Team ! La Joe Bar Team ? Mais si la bande de joyeux barjots à moto, tous autant fêlés les uns que les autres, qui se retrouvent régulièrement dans le bar de Joe pour se vanter de leurs prouesses techniques.

Joe Bar Team tome 5 qui marque donc le retour de Bar2 mérite donc à lui seul un p'tit article bien que celui-ci soit surprenant, presque décevant !
En effet, si Fane avait parfaitement su adopté les vieux de Bar2, celui-ci a malheureusement abandonné les djeun's présents uniquement sur les premières pages pour introduire un "souvenez-vous de l'époque" prétexte permettant ainsi à l'auteur de se replonger dans ses années 75. Mais quand tu mets dehors Pierrot et ses potes, c'est un bout du Joe Bar qui manque, c'est dommage ! Alors certes, Bar a créé de nouveaux personnages, enfin de nouveaux figurants mais le tout manque d'unité et de cohésion. On assiste au fur et à mesure aux aventures de Ed et non plus de toute l'équipe, c'est donc Ed' qui se frotte à ces figurants ou aux autres membres du Joe Bar, l'esprit d'équipe fait défaut. Pourtant cela avait bien commencé avec quelques maximes essentielles qui correspondaient parfaitement à la personnalité de chacun des personnages, personnalités bien trempées qui participaient au charme de la BD. On retrouve fort heureusement les classiques du succès des premiers tomes : humour, mauvaise foi associés à un dessin précis, l'esprit de Franquin à qui Bar2 dédicace son album, n'est pas très loin.
Si les histoires tiennent toujours en une ou deux planches, elles sont désormais entrecoupées d'esquisses, de crobards au crayon papier qui montre ainsi la création des personnages de chacune des planches. Ce travail, très intéressant d'un point de vue artistique ne fait pas avancer l'histoire, qui une fois les comptes faits se déroule sur une vingtaine de pages sur les 45 ! Le dessin est réellement privilégié par rapport au reste dont le format varie : demi page, page, double page ne sont parfois consacrées qu'au dessin. La papier est désormais glacé pour les mettre ainsi en valeur. Du coup la BD se lit assez rapidement, un peu trop et on reste sur sa fin.


Mais le plaisir de revoir vivre, bouger, parler (et se bourrer) tous ces personnages est tellement agréable que je vous conseille de placer ce dernier tome au côté des quatre premiers. Les nouveaux lecteurs devraient plutôt se pencher dans un premier temps sur le tome 1 qui reste la référence !

A découvrir
Joe Bar Team
Joe Bar Team
Joe Bar Team
Joe Bar Team
Sambre
Sambre