ATTENTION : CONTENU RESERVE A UN PUBLIC AVERTI

Les images et textes à caractère érotique, pornographique ou violent contenus dans cette page peuvent choquer certaines sensibilités. En consultant cette page, vous attestez être majeur au regard de la loi française et vous prenez vos responsabilités par rapport à son contenu.

CONSULTER QUITTER

7/10Jeux de filles

/ Critique - écrit par Maixent, le 18/04/2010
Notre verdict : 7/10 - Jeux de mains... (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 2 minute(s) - 6 réactions

Un album de bonne facture et un vrai travail de l'image malgré quelques faiblesses. Qui se laisse lire avec un petit sourire au coin des lèvres.

Le dessin clair, précis et réaliste (même si des corps comme ça, je n'en ai jamais vu en vrai, mais passons) rappelle celui des dessinateurs de comics tels que Franck Cho avec des filles très musculeuses, la poitrine gonflée à l'hélium et une moue ou une attitude bien particulière qui ne fait pas passer ces filles pour des soumises mais plutôt pour des guerrières. En effet, les filles de Ryp brûlent d'un regard farouche et sans condescendance envers les autres hommes mais aussi les autres femmes et le lecteur. Tout se joue dans la puissance, que ce soit dans la domination ou dans un désir impérieux. Les poses sont provocantes et bien campées, ces filles en imposent et savent jouir de leur corps sans retenue.
ce sein que je ne saurais voir
ce sein que je ne saurais voir
Le dessin est donc convaincant et pourrait être prétexte à posters sans trop de difficultés, il y a cependant pour ma part un reproche à faire, le pointillisme exagéré servant à marquer les ombres et semblable plutôt à une maladie de peau. Alors que le trait est souple, le dessinateur, sans doute par peur du vide, ne peut s'empêcher de hachurer les murs et d'ombrer à tout va et gâche un peu l'ensemble.
Le découpage des cases en met plein la vue. Il est clair que Ryp veut en imposer, un peu à la manière d'Helmut Newton dont les photos sont souvent frontales mais Ryp se sert des codes de la bd (sorties de cases, gros plans, montage de la page) pour parvenir à cet effet, très efficace visuellement.
Quant au scénario, même si la deuxième histoire est assez improbable (une fille en Femme des années 80
Femme des années 80
cambriolant une autre, le tout finissant par la voleuse forcée de se déshabiller sous la menace de l'arme de la maîtresse de maison), le reste tient la route. Les histoires reprennent des thèmes classiques tels que la jeune femme épouse d'un connard et mère au foyer rêvant de sa meilleure amie, mais insufflent assez d'humour pour rendre l'album intéressant.
Une petite mention spéciale pour la bd sans paroles, Clio et Clara où deux couples s'engueulent dans un bar, les filles finissant par aller aux toilettes et à cracher leur haine envers les hommes avant de (bien sûr, c'est une bd érotique) s'envoyer en l'air sans retenue, leurs compagnons respectifs, eux, sympathisants grâce à leur passion commune, le sport via la télé.
Ainsi, les jeux de filles se lisent avec plaisir et même s'il ne s'agit pas d'un album vraiment marquant, le dessin tape à l'œil est efficace et les histoires sympathiques.

A découvrir
Sambre
Sambre
Les Formidables aventures de Lapinot - Tomes 1, 2, 3, 4 et 6
Les Formidables aventures de Lapinot - Tomes 1, 2, 3, 4 et 6
Joe Bar Team
Joe Bar Team