7/10Jérôme K. Jérôme Bloche - Tome 23 - Post mortem

/ Critique - écrit par plienard, le 16/10/2012
Notre verdict : 7/10 - Enquête de voisinage (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 2 minute(s) - laisser un commentaire

Le privé le plus simple et le plus sympathique de la bande dessinée est une nouvelle fois engagé pour régler un problème de maître-chanteur caritatif. En effet, connaissant les moindres secrets des habitants du quartier, ce corbeau leur donne l’ordre d’envoyer un chèque pour la rénovation de l’orgue de l’église. Le père Arthur est alors le suspect idéal, mais c’est un peu trop évident pour notre ami.


DR.
La série au titre le plus long, Jérôme K. Jérôme Bloche, sort un 23ème album à l’image de son personnage, simple et efficace. L’album nous emmène sur deux plans : celui de l’enquête du privé pour identifier le corbeau, et celui plus personnel pour Babette qui va retrouver son père. Enfin, c’est plutôt son père qui la retrouve vu qu’il était censé être mort.

Cet album est donc bien plus calme que les précédents avec enquête de quartier. Pourtant tous les personnages sont sur les nerfs : Babette en colère contre son père ; Le père Arthur en colère qu'on le soupçonne d'être le maître-chanteur et qui joue des poings avec ses paroissiens ; Les paroissiens qui sont accusés par le corbeau ; Et même Jérôme y va de son coup de sang sur la fin alors qu’il était bien le seul à avoir réussi à garder un stoïcisme à toute épreuve.

Si je suis un fan absolu de cette série, il est cependant vrai que je suis dépourvu d’argument quant à l’intrusion du père de Babette dans cet univers. S’il sert d’écran de fumée à l’enquête de Jérôme, on ne comprendra son rôle indirect que sur la fin. Par contre, on voit mal le sens de cette couverture sombre annonçant un mort.

Cette série est un mélange de Nestor Burma, un privé avec son chapeau et sans le sou, et de Maigret pour son côté proche des gens. D'une efficacité simple et sans fioriture, comme le dessin, l'histoire est sympathique avec quelques notes d'humour apportées par la naïveté et la maladresse du personnage de Jérôme. Pour les collectionneurs invétérés, l’album bénéficie d’un tirage limité à 777 exemplaires avec un frontispice inédit.


DR.

A découvrir
Les Formidables aventures de Lapinot - Tomes 1, 2, 3, 4 et 6
Les Formidables aventures de Lapinot - Tomes 1, 2, 3, 4 et 6
Sambre
Sambre
V pour Vendetta
V pour Vendetta