7/10Jack Palmer - Tome 13 - L'affaire du voile

/ Critique - écrit par iscarioth, le 05/08/2006
Notre verdict : 7/10 - Pétillant (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 2 minute(s) - laisser un commentaire

L'Affaire du voile est une bande dessinée plus observatrice que polémique. Un album pondéré, impartial et intelligent.

Après son grand succès L'enquête corse, dont l'adaptation filmique a essuyé un bide retentissant et après s'en être pris à la religion catholique, en alliance avec Florence Cestac, dans Super catho, Pétillon revient en 2006 avec L'affaire du voile. Toujours près à mettre le nez dans les affaires qui fâchent, le Pétillon. Qu'on n'aime ou pas son travail, il faut au moins reconnaître à l'auteur le mérite de faire fi des tabous et d'aller au devant des préjugés, au risque, parfois, de se vautrer lamentablement dans la surenchère de clichés.

Notre désormais mythique détective Jack Palmer s'en va donc du côté des mosquées, chargé par une mère de retrouver sa fille vraisemblablement entraînée par des intégristes musulmans. L'intrigue est cohérente, forcément accessible, album grand public, humoristique et à faible pagination oblige. La mécanique de l'enquête s'articule en parfaite conformité avec les lois tintinesques du genre : un indice chasse l'autre, une piste renvoie à la suivante. L'objectif n'est pas l'intrigue mais l'accumulation de saynètes dénonciatrices et piquantes. Alors, forcément, l'histoire en elle-même comme le personnage de Jack Palmer sont plutôt minces. Un revirement très surprenant intervient cependant dans les derniers moments de l'histoire, véritable twist très peu usité dans ce genre de publication. Autre point fort, Pétillon prend soin de développer certains de ses personnages secondaires, comme Jacques Pèlerin. Beaucoup de récits évitent de s'étendre sur ce qui n'a pas de rapport direct à l'intrigue, ce qui n'est pas le cas de l'Affaire du voile, qui prend le temps d'effectuer quelques développements savoureux.

Pour ce qui est du message, Pétillon se montre corrosif, comme à son habitude, mais tout de même pondéré, évitant le manichéisme ou la diabolisation. René Pétillon critique la culture musulmane, mais pas la religion en elle-même (« C'est l'homme qui décide ! »). L'auteur s'en prend aussi aux non musulmans incapables de concevoir des choix opposés aux leurs. Le tout sans condescendance et avec beaucoup d'humour, voire même de tendresse. La distinction est claire dans l'album entre les musulmans pratiquant une religion respectueuse et modérée et ceux se servant des textes pour asseoir leur pouvoir et leur domination. Pétillon ne s'aventure pas trop loin dans les moqueries et certains de ses fans lui reprocheront sûrement d'avoir été trop gentil et politiquement correct sur ce coup...

Bref, l'Affaire du voile est une bande dessinée plus observatrice que polémique. Un album pondéré, impartial et intelligent.

A découvrir
Les Formidables aventures de Lapinot - Tomes 1, 2, 3, 4 et 6
Les Formidables aventures de Lapinot - Tomes 1, 2, 3, 4 et 6
Jack Palmer - Tome 12 - L'enquête Corse
Jack Palmer - Tome 12 - L'enquête Corse
V pour Vendetta
V pour Vendetta