6/10Iznogoud

/ Critique - écrit par juro, le 03/02/2005
Notre verdict : 6/10 - Hi iz note veri goud (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 4 minute(s) - 4 réactions

On ne retiendra que l'essentiel de la BD, qu'elle arrive encore à être présente après quarante ans avec quelques bonnes, mais trop rares, situations comiques.

Iznogoud apparaît comme une autre bande dessinée à succès de René Goscinny, le scénariste d'Astérix le Gaulois. Avec Jean Tabary, les histoires de l'ambitieux Iznogoud, grand vizir de Bagdad, développent un humour fait de calembours et de situations grotesques. Son credo est de devenir calife à la place du calife Haroun el Poussah par tous les moyens possibles, soit une succession de complots, pièges et traquenards. Drôle mais répétitif, le grand vizir s'exerce depuis 1962 à atteindre son but mais ses échecs se comptent par centaines à travers les vingt-sept albums de ses aventures. Une popularité qui lui permet d'être adapté au grand écran en 2005 par Patrick Braoudé.

Calife à la place du calife

iznogoudcouv06b_250.Bagdad la splendide est le lieu de toutes les richesses du monde, le bon Haroun el Poussah y règne en maître incontesté et il a choisi pour grand vizir l'innommable Iznogoud, petit homme au nez protubérant et au poil hirsute. Celui-ci n'a pour autre objectif que de prendre la place de son maître pour devenir enfin calife. Sa volonté inébranlable atteint des sommets de malveillance et de méchanceté. Mais même les plans les mieux préparés ont une faille, en tout cas pour Iznogoud, qui se retrouve souvent arroseur arrosé.

Sur le modèle d'histoires courtes, les aventures du grand vizir suivent toutes un schéma classique assez simple, agrémentées de jeux de mots, situations comiques et anachronismes, comme Astérix, cette série innove dans le domaine de l'époque en allant un peu plus loin. Les personnages marquent de leur empreinte les situations dans lesquels ils sont exposés en fonction de leur caractère. Bien évidemment, Iznogoud apparaît comme le personnage phare de la série avec son attitude d'anti-héros peu commune parmi les héros de BD des années 1960.

A force de suivre le même schéma, Iznogoud en devient répétitif et moins amusant, les situations comiques ne se renouvellent pas et on tombe parfois sur un déjà vu assez flagrant avec les autres oeuvres de Goscinny. Bref, à consommer un peu mais pas trop sous peine de tomber dans l'overdose de situations dont la chute arrive grosse comme une maison. En plus des gags caricaturaux, les personnages restent confinés dans leur portrait initiaux, sans se renouveler d'un gag à l'autre.

Les mille et un gags

iznogoudcouv22_250.Iznogoud fait penser à Louis De Funès avec ses colères, ses petits yeux vicieux lors de l'élaboration de plans machiavéliques. Goscinny l'avait d'ailleurs imaginé dans le rôle titre pour une adaptation sur grand écran de son vivant mais le projet n'avait pu se faire. Le petit énervé et souvent accompagné d'un grand calme en la personne de Dilat Laraht, bonhomme habile et bon homme de main, qui se laisse embarquer dans les délires les plus fous de son maître.

Le dessin n'est pas très appréciable, Tabary ayant pas mal de problèmes avec les proportions des personnages, Iznogoud gagnant quarante centimètres entre deux cases, mais le travail haut en couleurs des planches arrive à faire passer difficilement la pilule. On ne retiendra que l'essentiel de la BD, qu'elle arrive encore à être présente après quarante ans avec quelques bonnes, mais trop rares, situations comiques.


Liste des albums (mise à jour au 8 novembre 2008)

Avec René Goscinny :

Tome 1 - Le Grand Vizir Iznogoud (1966)
Tome 2 - Les complots du grand vizir Iznogoud (1967)
Tome 3 - Les vacances du calife (1968)
Tome 4 - Iznogoud l'infâme (1969)
Tome 5 - Des astres pour Iznogoud (1969)
Tome 6 - L'ordinateur magique (1970)
Tome 7 - Une carotte pour Iznogoud (1971)
Tome 8 - Le jour des fous (1972)
Tome 9 - Le tapis magique (1973)
Tome 10 - Iznogoud l'acharné (1974)
Tome 11 - La tête de Turc d'Iznogoud (1975)
Tome 12 - Le conte de fées d'Iznogoud (1976)
Tome 13 - Je veux être Calife à la place du Calife (1978)
Tome 14 - Les cauchemars d'Iznogoud (1979)
Tome 15 - L'enfance d'Iznogoud (1981)

Tabary seul :

Tome 16 - Iznogoud et les femmes (1983)
Tome 17 - Les cauchemars d'Iznogoud (bis) (1984)
Tome 18 - Le complice d'Iznogoud (1985)
Tome 19 - L'anniversaire d'Iznogoud (1987)
Tome 20 - Enfin calife ! (1989)
Tome 21 - Le piège de la sirène (1992)
Tome 22 - Les cauchemars d'Iznogoud (tome 2) (1994)
Tome 23 - Les cauchemars d'Iznogoud (tome 3) (1994)
Tome 24 - Les retours d'Iznogoud (1994)
Tome 25 - Qui a tué le calife ? (1998)
Tome 26 - Un monstre sympathique (2000)
Tome 27 - La faute de l'ancêtre (2004)

Muriel, Stéphane et Nicolas Tabary :

Tome 28 - Les mille et une nuits du calife (2008)

A découvrir
Tuniques bleues (Les)
Tuniques bleues (Les)
Ligue des Gentlemen Extraordinaires (La) - 1999-2000 - Volume I
Ligue des Gentlemen Extraordinaires (La) - 1999-2000 - Volume I
Jack Palmer - Tome 12 - L'enquête Corse
Jack Palmer - Tome 12 - L'enquête Corse