8.5/10Insane

/ Critique - écrit par plienard, le 10/04/2012
Notre verdict : 8.5/10 - Uggly Betty (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 2 minute(s) - laisser un commentaire

Si vous aimez les histoires de sang, de meurtriers, de sérial-killer, cet album est pour vous. Les éditions Casterman nous propose cet excellent album écrit par Mickaël Le Galli et dessiné par Xavier Besse.


DR.
Essentiellement édité chez Delcourt – Les cercles d’Akamoth, Watch, Sept guerrières ... – Mickaël Le Galli nous propose, cette fois chez Casterman, une histoire à glacer le sang. Tout au long des 48 pages, on suit le parcours de Betty et de Clarence à la recherche du père de la première et qui devrait être récemment sorti de prison. La pauvre Betty n’a pas beaucoup de chance. Un père arrêté avant qu’elle naisse, une mère droguée et prostituée, la jeune enfant sera ensuite internée abusivement à la mort de sa mère. Clarence sera son « rayon de soleil » et la fait s’échapper de l’asile psychiatrique pour retrouver son géniteur assassin des parents de ... Clarence.


DR.
L’atmosphère est lourde dans cet album car à chaque page on sent la mort qui rôde. Les deux personnages sont liés à la mort et au meurtre qui ne les lâchent pas d’une semelle. Partout où ils vont, un meurtre est perpétré ou des souvenirs les ramènent à un passé ensanglanté. Xavier Besse (La mémoire d’Abraham, T2) parvient à rendre l’ambiance noire et névrotique avec une facilité déconcertante. Il n’a pas peur de tout montrer. Gorges tranchées, regards sans vie, sa mise en scène est impressionnante, très cinématographique. Il abuse des grandes cases. Et alors ! On apprécie encore plus son coup de crayon pendant que les victimes subissent les coups de rasoir.

Vous avalez les pages à une vitesse vertigineuse. Tous les personnages vous foutent les jetons. À part la mère de Betty qui est une victime, tous semblent être coupable : de meurtre, d’abus de pouvoir, de haine. Pas un pour rattraper l’autre. Et Betty aussi ? vous demanderez-vous. Avec les traumatismes qu’elle a subit, si elle parvient à s’en sortir se serait un exploit. Mais ce sera peut-être dans Insane II (le retour).

Un album noir et dérangeant, qu’il convient d’éloigner des enfants.

A découvrir
Sambre
Sambre
Jack Palmer - Tome 12 - L'enquête Corse
Jack Palmer - Tome 12 - L'enquête Corse
V pour Vendetta
V pour Vendetta