6/10Hugo - Tome 5 - Je ne veux pas faire la sieste !

/ Critique - écrit par riffhifi, le 14/02/2010
Notre verdict : 6/10 - Hugo délire (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 2 minute(s) - 3 réactions

Rêverie enfantine destinée aux tout-petits (et aux sourds, paraît-il), cette bande dessinée muette est un des piliers de la collection Puceron de Dupuis.

La collection Puceron de Dupuis, petite sœur de Punaise, est destinée aux enfants qui ne savent pas lire... et, s'il faut en croire le logo au dos de l'album, aux sourds ! Si les derniers-nés (de la collection hein, pas de votre famille) ont pour nom Lily, Titoss & Ilda, Le petit monde de Père Noël et La Vavache, Hugo est pour sa part un des trois piliers, avec Petit Poilu et Méchant Benjamin.

Après un tome 4 dans lequel il ne voulait pas prendre de bain, voilà que le chenapan renâcle à faire la sieste. On imagine facilement le contenu du tome 6 (Hugo ne veut pas travailler), du tome 7 (Hugo ne veut pas déjeuner), du tome 8 (Hugo veut seulement t'oublier) et du tome 9 (Hugo fume). En 28 pages muettes vite avalées, même par un tom pouce, le héros imagine que son lit devient un gros chien jaune en compagnie duquel il casse tout, avant de finalement ranger la maison et aller se coucher docilement. On peut comprendre le déroulement de l'histoire de plusieurs façons (Hugo dort déjà et il rêve, Hugo a de l'imagination et fait la foire tout seul en se créant un copain façon Calvin & Hobbes), mais le final est clair (attention au spoil) : le marmot fait dodo, bien au chaud et sans son chapeau. Une vision bien proprette, bien douillette, qui a pour mission de rappeler au très jeune lecteur que le plus important, c'est d'être sage et d'obéir à ses parents. Mouais. La pédagogie prend le pas sur le divertissement, et on apprend qu'un petit garçon peut s'intéresser aussi bien aux cow-boys qu'aux poupées (tant qu'elles sont soigneusement rangées en fonction de la couleur de leur siège). Si l'on évite le couplet sur la tolérance et l'amour du prochain, c'est probablement pour avoir de quoi alimenter un tome suivant.

Graphiquement, la bande dessinée de Wilizecat est simple et dynamique, jouant sur les grands yeux noisettes d'Hugo pour inspirer la sympathie. La mise en couleurs est particulièrement heureuse, avec ses tons nocturnes dans la chambre, son mariage judicieux du jaune et du violet, et son apport de teintes vives dans le salon. Tout ceci ne dépasse pas le cadre de la maison, moins propice aux déferlements de fantaisie que permettent les autres séries Puceron. La collection a l'avantage de la variété, chaque parent peut y choisir ce qu'il préfère pour son schtroumpf. Ce mois-ci par exemple, La Vavache sort également un nouvel album, appelé Le Mourf.

A découvrir
Sambre
Sambre
V pour Vendetta
V pour Vendetta
Les Formidables aventures de Lapinot - Tomes 1, 2, 3, 4 et 6
Les Formidables aventures de Lapinot - Tomes 1, 2, 3, 4 et 6