5.5/10Hôtel particulier

/ Critique - écrit par plienard, le 04/07/2013
Notre verdict : 5.5/10 - Esprit fugace (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 2 minute(s) - laisser un commentaire

Hôtel particulier est un drame bien étrange mélangeant à la fois fantastique, poésie avec un peu d’érotisme. Récit de Sorel, aux éditions Casterman, on découvre Émilie, une jeune femme déprimée qui se suicide dans son bain. Son fantôme va ensuite hanter l’immeuble et visiter les étranges pensionnaires qui ne peuvent pas la voir : un peintre plein de dettes, une fillette emprisonnée dans une pièce sans porte, un chat qui lui parle, une sorcière, des amants adultères ...


DR.

On ne sait pas trop sur quel pied danser avec cet album. On démarre par un drame amoureux pour ensuite partir  sur une sorte d’étude anthropologique des gens du bâtiment avec comme agent catalyseur, le fantôme d’Émilie. Ce qui aurait pu partir dans une description sociale des habitants de l'immeuble finit dans le fantastique et le surnaturel avec une lenteur assez ennuyante.

Le dessin et les couleurs de Sorel sont superbes, mais ils donnent une poésie et une ambiance mélancolique qui n’est pas forcément en adéquation avec le récit. Alors le dessin est fantastique, certes, mais il manque cette expression de sentiment entre les personnages ou cette empathie du lecteur envers eux  pour réellement donner au récit un supplément d’âme.

On sent pourtant la volonté de l’auteur à faire un récit avec beaucoup de poésie. J’en veux pour preuve, l’utilisation des vers de Baudelaire ou de Rimbaud, mais dont le sens et le symbolisme ne sont pas évidents. Finalement, on passe à côté de quelque chose.


DR.

A découvrir
V pour Vendetta
V pour Vendetta
Sambre
Sambre
Les Formidables aventures de Lapinot - Tomes 1, 2, 3, 4 et 6
Les Formidables aventures de Lapinot - Tomes 1, 2, 3, 4 et 6