7/10L'héritier des étoiles - Tome 3 - Là d'où tu viens

/ Critique - écrit par Amiral, le 26/04/2008
Notre verdict : 7/10 - Pas trop space (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 3 minute(s) - laisser un commentaire

A partir de ce tome, les auteurs vont-ils désormais se focaliser sur le devenir des personnages, ou profiter du changement de direction pour creuser davantage l'univers spacio-politique ?

Et c'est reparti pour un tour spatial ! Au menu du troisième épisode de cette saga : un retour irrémédiable vers le futur et le passé des protagonistes, soulignant avec retenue le miracle de l'espace-temps.

hde2_250
Ephyrion : terre d'accueil
Les membres de l'équipage du Drake se rendent sur Ephyrion, la planète natale de Naül, suite au décryptage d'un message envoyé par son paternel. Un homme au coeur fragile qui, il y a 26 ans,  avait accepté de laisser ses enfants aux griffes des édénistes en échange d'un sérum capable de lui sauver la vie. En pleine guerre civile, Naül et ses compagnons se rendent comme convenu au lieu de rendez-vous. Mais les menaces d'embuscades sont nombreuses. Une poudre de conflit laissant planer la lourde odeur du passé est sur le point d'exploser à la figure de chaque personnage.

Paradoxalement, ce troisième tome de L'héritier des étoiles est sans aucun doute le plus intéressant de la série. La raison s'expliquant tout naturellement par la volonté des auteurs de creuser les origines de l'espèce humaine et de sa place dans son univers. Le lecteur semble enfin marcher sur un terrain ferme et non enlisé dans une narration mouvante où la richesse des éléments se dispersent. Pas de manichéisme primaire peuplé de bons et de méchants : tout le monde a son alibi pour légitimer ses positions. On peut regretter cependant l'aspect synthétique de l'ouvrage, mis cruellement en avant, arrivé au milieu du récit. Le scénariste précipite les répliques pour nous forcer à faire un bond de 20 ans en avant en 5 pages provoquant, à l'image de ses personnages, une impression d'inachevé. Une évidence qui s'exprime hélas par la rigueur du format imposé par les éditeurs, mais aussi par les larges possibilités qu'offre la science-fiction en matière d'imagination et difficile à retranscrire en entier. Certes, il est vrai qu'en matière de narration, L'Héritier des étoiles n'est pas un Star Wars mais l'intrigue demeure honnête dans son ensemble pour satisfaire ses lecteurs.

hde3_250
Ah ça c'est sûr....
Niveau graphisme, le tome reste toujours fidèle à lui-même : cultivant toujours ses qualités et ses défauts. Est-ce en raison des notifications indiquées sur le scénario au moment des crayonnés ou bien la volonté du dessinateur ? Quoi qu'il en soit, les plans américains ou rapprochés avec les personnages face au lecteur sont très courants. Les yeux remarquent surtout le manque de détail dans les décors intérieurs, au point qu'il est difficile de faire une différence entre les machines actuelles et celles datant de plusieurs millénaires. Le Drake ressemble toujours à un testicule bionique. Cependant, il serait cruel de réduire le graphisme uniquement à cet aspect-là. Outre une aisance dans l'esquisse de l'anatomie humaine, les paysages extérieurs sont plutôt bien réalisés et la colorisation est respectable sans utiliser excessivement les effets informatiques parfois trop tentants.

La clôture de ce chapitre laisse en suspens certaines interrogations sur l'avenir narratif de L'héritier des étoiles. Les auteurs vont-ils uniquement se focaliser sur le devenir des personnages, ou profiter de cette occasion unique pour creuser davantage l'univers spacio-politique ? Toutes les cartes sont entre leur mains et peuvent avoir, s'ils confirment leur lancé, un joli petit coup de poker profitable à tous. En attendant, ce troisième épisode, bien que saccadé, demeure agréable à lire.

A découvrir
Les Formidables aventures de Lapinot - Tomes 1, 2, 3, 4 et 6
Les Formidables aventures de Lapinot - Tomes 1, 2, 3, 4 et 6
Joe Bar Team
Joe Bar Team
V pour Vendetta
V pour Vendetta