6.5/10L'héritier des étoiles - Tome 2 - Lutte et vis libre

/ Critique - écrit , le 01/01/2007
Notre verdict : 6.5/10 - Il n'y a pas si longtemps, dans une galaxie pas trop lointaine (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 3 minute(s) - 2 réactions

L'héritier des étoiles n'est pas une mauvaise bande dessinée, sans pour autant être un chef d'oeuvre. L'histoire n'est pas désagréable à lire mais l'univers semble trop proche de nous pour que nous prenions plaisir à le découvrir.

L'héritier des étoiles ou comment une bande de pirates galactiques est vouée à sauver malgré elle la galaxie lointaine. Arco, le capitaine du Drake se retrouve prisonnier par l'empire Dominion qui doit faire face à une lutte indépendantiste dans le système Aurora. L'objectif de l'amiral Noslen qui représente l'Empire ? Tenter de ranger Arco de son côté et lui extirper quelques précieuses informations. Mais l'homme est une tête de mule, heureusement que son second, un humain de pure souche, peut l'aider dans sa tâche. Mais qu'en est-il vraiment de ses intentions ? Pendant de temps là, Kaïna, Naül et ses équipiers rencontrent des trafiquants d'armes suite à une bagarre (la bagarre est le meilleur vecteur de rencontre, c'est bien connu). Ces derniers peuvent éclairer Naül sur l'origine des marques qui parcourent sa peau. Naül les suit contre l'avis de Kaïna.

L'héritier des étoiles se veut être une épopée mélangeant fantasy et science fiction. Le scénario reprend les grandes lignes du genre. Même si concrètement, nous ne savons pas ce qui va se passer, nous devinons facilement que les héros arriveront à accomplir leur tâche honorablement après avoir passé de terribles épreuves marquant leurs consciences collectives. L'intrigue reste pourtant intéressante à certains égards. Malgré la confrontation Indépendantistes et Empire, l'histoire ne se veut pas manichéenne. Chacun possède en effet sa zone de lumière et d'ombre. Le fait de suivre la destiné de chaque personnage et non les découvrir dans un bloc unique permet de creuser davantage l'intrigue en profondeur. Plus superficiellement, vous avez aussi les allusions rigolotes que nous retrouvons ordinairement dans les Lanfeust de Troy. Vous savez ? Les deux extra-terrestres Bogdanov : Iguar et Grichka par exemple. Mais attention, ne vous fiez pas aux apparences. Le récit ne se veut pas ironique avec des baffes et des tirs au laser à tout va. Au contraire, on prend un ton plus sérieux. Nous vivons une vraie Guerre des étoiles de seconde zone. Cela ne veut pas dire qu'il faut jeter forcement la chose présentée de cette manière, mais il faut reconnaître à l'Héritier des étoiles comporte certains défauts.

Dans le tome 2 : Lutte et vis libre, l'album laisse beaucoup place aux discussions et autres alliances stratégiques. Peu d'action vient donc s'engouffrer pour pimenter les pages. Les propos des personnages ne sont pas soporifiques pour autant. Ainsi il est intéressant de voir l'évolution psychologique du second de Noslen. Dommage que cette piste ne soit pas davantage explorée. L'autre défaut de la série se trouverait peut-être dans le dessin, ou plutôt dans l'imagination même de cet univers venu d'ailleurs. Les extra-terrestre ont beaucoup de familiarité avec notre monde morphologiquement parlant, souvent copié par rapport au modèle humain standard. Ajoutez des poils, un museau, des cheveux et de gros yeux noirs, vous aurez un extra-terrestre. Les planètes censées nous dépayser manquent de consistance dans les décors. Le design des vaisseaux n'est pas approfondi. Ainsi, celui des traffiquants d'armes est une fusion entre une carapace de métal et un dessous poilu qui ressemble étrangement aux testicules de mon défunt chien. Si nous mettons de côté ce manque de créativité, le dessin en lui même n'est pas mauvais, mais souffre de quelques lacunes. Il est bon sans pourtant être détaillé. La coloration est la plus souvent basique, mais peut parfois être trop accentuée pour dissimuler plus ou moins vainement un décor vide. Les quelques scènes d'actions demeurent cependant dynamiques dans la gestuelle. Le découpage classique mériterait d'être plus élaboré pour aider les personnages dans cette tâche physique.

L'héritier des étoiles n'est pas une mauvaise bande dessinée, sans pour autant être un chef d'oeuvre. L'histoire n'est pas désagréable à lire mais l'univers semble trop proche de nous pour que nous prenions plaisir à le découvrir. Qui sait ? Peut-être qu'avec plus de pratique, le dessinateur trouvera enfin ses repères et montrera ce qu'il a vraiment dans les tripes. Gardons espoir.

A découvrir
Les Formidables aventures de Lapinot - Tomes 1, 2, 3, 4 et 6
Les Formidables aventures de Lapinot - Tomes 1, 2, 3, 4 et 6
Sambre
Sambre
V pour Vendetta
V pour Vendetta