7/10L'Héritage du diable - Tome 1 - Rennes-le-Château

/ Critique - écrit par Sylvain, le 15/09/2009
Notre verdict : 7/10 - Un insondable mystère (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 2 minute(s) - 1 réaction

L'héritage du diable est un album particulièrement intéressant à plusieurs titres. Il est tout d'abord inspiré par un mystère tout à fait réel, celui de Rennes-le-Château, petit village dans lequel l'abbé Saunière a dépensé une fortune pour L'amour en héritage ?
L'amour en héritage ?
construire une grande et belle église, une somptueuse villa et rénover tout le bled par la même occasion. Trésor ? formule alchimique ? chantage vicelard ? Toutes les explications ont été évoquées concernant l'origine de cette manne et le mystère reste entier. L'album surfe donc sur la vague très mode, depuis les livres de Dan Brown, des sombres mystères de l'église. Mais il devient rapidement un album d'aventure dans la vague de ce que l'on pouvait trouver il y a quelques années : un jeune homme à la beauté rugueuse et plein de fougue et de passion se retrouve embringué dans une histoire qui le dépasse et dans laquelle les méchants sont des nazis... Vous ne devinez pas ? Allez, un petit effort ! Mais oui, tout ça rappelle un peu Indiana Jones, même si c'est complétement différent... Et c'est là toute la prouesse de cet album qui est très attachant grâce à ce rappel des codes du film d'aventure un peu old school. Cette paternité lointaine est particulièrement visible sur la couverture, dont tous les gens qui l'ont vu m'ont tout de suite parlé des aventures de l'homme au chapeau et au fouet.

Sur le volet du scénario, on ne vole pas en haute altitude : Constant a découvert l'amour en la personne de Juliette il y a 4 ans, mais elle a disparu aussi vite qu'elle était rentrée dans sa vie. Aujourd'hui (enfin en 1938), il découvre Juliette sur un tableau vendu par un brocanteur. Tableau que convoite également de dangereux individus... Et voilà, à partir de là, amour, aventure, danger et plans machiavéliques seront de la partie, pour notre plus grand divertissement.

Le dessin est solide et tient bien la route, ce qui est tout à fait à l'honneur du jeune Paul Gastine, qui signe ici son premier album par une réussite. Bien sûr le trait est parfois perfectible, notamment dans l'expressivité des personnages, mais s'agissant d'un roman graphique d'aventure, ce n'est pas la première qualité qui est recherchée par le lecteur. Les couleurs sont également plutôt efficaces dans cet album, même si le choix systématique de tons orangés fatigue un peu à la longue.

Bref, vous l'aurez compris c'est un album divertissant que je vous conseille, mais qui reste un point d'interrogation tant que la suite n'est pas sortie. J'espère que le scénario évitera l'écueil des grandes théories mystiques comme on en trouve dans beaucoup trop de romans, films et BDs maintenant.

Enfin, mon dernier mot sera sur la collection Grand Angle, qui continue son chemin tranquille avec des albums de qualité qui sont souvent calibrés pour un public occasionnel qui ne demande qu'à devenir lecteur régulier. C'est là un choix que je trouve beaucoup plus intéressant que celui de vendre de la BD d'humour gras et facile. Bravo Grand Angle !

A découvrir
Joe Bar Team
Joe Bar Team
Jack Palmer - Tome 12 - L'enquête Corse
Jack Palmer - Tome 12 - L'enquête Corse
Les Formidables aventures de Lapinot - Tomes 1, 2, 3, 4 et 6
Les Formidables aventures de Lapinot - Tomes 1, 2, 3, 4 et 6