3/10Haven tome 1 : BD inachevée

/ Critique - écrit par athanagor, le 15/06/2011
Notre verdict : 3/10 - Le havre de cristal (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 2 minute(s) - laisser un commentaire

Sur un thème classique, Lamontagne et Kan-J proposent une BD décousue, qui s’essouffle assez vite et ne parvient pas à imposer son originalité.

Quelle que soit l’affection qu’on puisse porter à Jacques Lamontagne
DR.
en tant que personne, ou l’admiration dont on puisse témoigner à son égard en tant que dessinateur, on ne pourra dire ici qu’il a réussi son coup. Le bonhomme n’avait pourtant pas démérité en tant que scénariste de Yuna, du moins pour le premier tome, mais ici, ça part assez vite de travers. Les situations sont mal développées, on passe du coq à l’âne en prenant pour prétexte des sautes d’humeurs des personnages, ou de brusque changement de motivations jamais expliqués. Le canevas politique tissé en toile de fond n’est pas convaincant et semble parfois en incohérence avec ce qui est dit. Les dialogues qu’on croit un temps être teinté du parlé québecois sonnent au final simplement faux. Bref, toute une série de problèmes dans le déroulement du scénario ne semblent pas être réglés, et on a l’impression que le scénario d’origine était plus long et qu’il a fallu le raccourcir à grands coups de ciseaux, en tentant d’utiliser les dialogues pour expliquer les bizarreries ainsi crées.

Par dessus cela, Kan-J propose malgré tout un dessin dynamique et créatif, mais, est-ce un effet du
DR.
scénario ou un fait réel, sa motivation semble s’émousser sur un plus grand nombre de cases à mesure qu’on s’approche de la fin. Son trait perd alors de sa profondeur pour ne s’appuyer que sur des éléments sûrs de son style, sans proposer plus. En fait, il fait le boulot, mais ne va pas plus loin.

Bâti sur un thème classique du héros chassé d’un sanctuaire qu’il croyait être le seul endroit vivable, pour découvrir que tout un monde existe à l’extérieur, cet album ne parvient pas à proposer de manière attractive son originalité. Même la double page, censée dévoiler d’une manière un peu grandiose le twist final, passe pour un effet de manche supplémentaire, au milieu de pleins d’autres rebondissements, généralement déplacés. On ne pourra alors que souhaiter que Lamontagne se ressaisisse dans un tome suivant, ou plutôt sur une autre série.

A découvrir
Sambre
Sambre
Jack Palmer - Tome 12 - L'enquête Corse
Jack Palmer - Tome 12 - L'enquête Corse
Joe Bar Team
Joe Bar Team