7/10Grand prix - Tome 1 - Renaissance

/ Critique - écrit par plienard, le 27/06/2010
Notre verdict : 7/10 - Histoire et fiction font route ensemble (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 2 minute(s) - 1 réaction

L'industrie automobile est plus ou moins sommée par le pouvoir en place de reprendre la compétition avec réussite. La renaissance va être celle de cette industrie, du pays allemand et du coureur nommé Rudi Caracciola.

Rudi Caracciola est coureur automobile. Le 21 avril 1933, il a un accident au grand prix de Monaco. Il est touché à la hanche. Une longue période de doute va se présenter à lui : pourra-t-il recourir dans un grand prix un jour ? En a-t-il encore envie ? Dans le même temps, l'Allemagne, sous l'impulsion de son führer, pousse les entreprises automobiles allemandes à se relancer dans la course automobile avec un objectif de victoires obligatoires.


Marvano est l'auteur de cette sympathique série, prévue en trois tomes. Le dessinateur de la guerre éternelle nous déclare ici sa passion pour le sport automobile. Au point qu'il a demandé à un célèbre coureur automobile belge, Jacky Ickx, de lui préfacer cet album. Qui mieux qu'un coureur automobile peut percevoir le formidable hommage que Marvano leur rend ?

En mélangeant fiction et réalité, l'auteur nous fait un petit cours d'histoire. Au travers de la présentation de divers coureurs automobiles, c'est toute la montée du nazisme et de son idéologie qui nous est racontée. Mais aussi, l'histoire automobile avec la naissance des flèches d'argent, de Volkswagen et de sa coccinelle ...

Il n'y a pas vraiment de personnage principal, même si on suit Caracciola dans sa convalescence. L'album est plutôt une suite d'événements historiques - l'incendie du Reichstag, la nuit des longs couteaux - et d'événements automobiles. l'ombre d'une menace
l'ombre d'une menace
Si bien que de nombreux personnages nous sont présentés, sans savoir vraiment si ils vont avoir un rôle important dans la suite. D'où une certaine sensation d'abondance qui nuit à la clarté de l'album. On ne sait plus si on suit la vie de Caracciola ou si on a un documentaire sur le sport automobile et l'influence du monde politique.

C'est en tout cas une belle bande dessinée, dont le graphisme évoque à merveille l'atmosphère de ces années 30. On suit avec intérêt la description de cette époque, mais on ne voit pas bien ou l'auteur veut en venir et avec quels personnages : est-ce le témoignage sur une époque ? Est-ce une démonstration des effets du lien entre politique et le monde sport ? Gageons que nous aurons des réponses dans le prochain album et que le tout sera plus cohérent.

A découvrir
Sambre
Sambre
V pour Vendetta
V pour Vendetta
Jack Palmer - Tome 12 - L'enquête Corse
Jack Palmer - Tome 12 - L'enquête Corse