7/10Gitans des mers - Tome 1

/ Critique - écrit par plienard, le 13/09/2010
Notre verdict : 7/10 - Fanfan des caraïbes (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 2 minute(s) - laisser un commentaire

Quand deux roms, belles et sexy s'entichent d'un beau gosse qui sait tout faire, la vie peut être très compliquée pour tout le monde. Au point de devenir pirates ?

Nadau est jeune, beau, ébéniste de talent, bretteur excellent (il serait le fils de d'Artagnan). En plus de ces talents, il est une personne intègre et plein de panache. Et en plus, il est poli avec sa maman le garçon !
Et en plus, il est poli avec
sa maman le garçon !
C'est ce qui doit plaire à Angelina et Léane, deux sœurs jumelles roms, qui en sont folles amoureuses. Et c'est ce qui déplaît chez tous les hommes qui en sont jaloux et envieux. Et tous ces talents pour un seul homme ne peuvent que lui attirer des ennuis !

Duval est au dessin de ce somptueux album. Il nous époustoufle avec les couleurs chaudes rappelant l'exotisme des deux jumelles et des dessins très clairs. Les visages des roms et les sales gueules sont particulièrement réussis et très expressif. Comme on peut le concevoir pour un premier album, le début est mal maîtrisé, avec notamment ce drôle de physique que Nadau a en page 22, case 6. On a l'impression qu'il est déformé. Un dernier mot sur la couverture. Superbe, elle met l'album en valeur et le lecteur dans de bonnes dispositions avant de découvrir l'histoire.

Bonifay est le scénariste de cet album. Le communiqué de presse nous donne l'eau à la bouche en nous annonçant qu'il revisite le genre de la bande dessinée d'aventure. Mouais ! C'est un peu excessif. On a plutôt l'impression qu'il utilise un genre à la mode (les pirates) agrémenté d'une touche de Vaudou et de magie (les prémonitions des sœurs) et d'une touche sexy (les jumelles). Gros plan sur Angelina
Gros plan sur Angelina
De là, à dire que nous avons un ersatz du méconnu Pirates des caraïbes avec le forgeron, fils de... remplacé par un ébéniste, fils de..., il n'y a qu'un pas que je ne franchirai pas. En effet, nous avons ici deux filles brunes et non pas une fille blonde. Nadau n'est pas fils de pirate, mais fils de chevalier. Voici donc une histoire originale !

Mais, sans plaisanterie, le héros est assez fascinant. On le jalouse, comme tous les hommes de l'album (si vous êtes un homme évidemment !). Car il a tous les talents, ce qui veut bien dire que l'on est rentré dans la bande dessinée les deux pieds dedans. On aime quand même son côté panache à la Fanfan la tulipe, mais aussi le côté histoire de capes et d'épées. Car cette fois, ce n'est pas un point de vue du côté pirate (avec ses codes plus ou moins immoraux), mais plutôt un point de vue du côté des justes et des honnêtes gens. Et comme tout bon lecteur que l'on est, on s'identifie et on admire ce genre de héros. Et comme un pied de nez à l'actualité, il semble que l'antipathie que certains éprouvent pour les roms se transmette de siècle en siècle. Les pauvres, ils n'ont pas fini !

A découvrir
V pour Vendetta
V pour Vendetta
Sambre
Sambre
Les Formidables aventures de Lapinot - Tomes 1, 2, 3, 4 et 6
Les Formidables aventures de Lapinot - Tomes 1, 2, 3, 4 et 6