4.5/10Georges et Louis romanciers - Tome 6 - Panique au bout du fil

/ Critique - écrit , le 28/11/2006
Notre verdict : 4.5/10 - mmmmgnbof... (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 3 minute(s) - 2 réactions

Georges et Louis n'est pas une mauvaise bande dessinée. Le degré d'appréciation varie en fonction des sketchs.

Dans la famille "pilier du comptoir Fluide Glacial", je demande l'intello : Daniel Goossens. Mais attention aux clichés qui viennent se coller à votre encéphale en guise de post-it. Un petit génie en informatique malingre à lunettes n'est pas forcément dépourvu d'humour. La preuve avec le maestro en question. Goossens, ce n'est pas un auteur qui aura la délicatesse de vous pondre des phrases cultes à travers un personnage squelettique composé de trois traits. Non, Goossens est un perfectionniste. Un auteur à part entière qui a su imposer son style ; polygamisant à la fois absurdité des intrigues mêlés d'une pointe de réalisme dans les dialogues, et dessin franco-belge soigné sur différents supports. Outre Fluide Glacial, notre homme trouve preneur partout. Que ce soit l'Association avec Adieu Mélancolie jusqu'aux éditions Futuropolis (Diacetylmorphine), on reconnaît la patte humoristique du monsieur au point qu'il reçoit en 1997 le grand prix d'Angoulême pour l'ensemble de son oeuvre.


Dans sa petite liste bibliographique, on retrouve Georges et Louis, deux romanciers formant un tandem de choc. Georges et Louis sont un peu les Laurel et Hardy de la bande dessinée... avec quelques différences notoires. Georges est un grand papy gâteux moustachu endimanché, tout comme son confrère, il est romancier. Son but ? Faire une étude approfondie sur le poney andalou. Avant d'arriver au résultat tant espéré, il écoute les états d'âmes de Louis, son compagnon d'écriture. Un petit rondouillard hyper-actif, toujours à trouver de nouvelles histoires jamais ponctuées de chutes honorables. En attendant de trouver l'inspiration, Louis s'aventure souvent dans des monologues sous le regard de Georges. En fonction des histoires, nous voyons alors petit Louis immergé dans son imagination où il rêve d'écrire une autre intrigue mettant en scène Madame Bovary passionnée par les nouvelles technologies. Et que fait Georges en attendant ? Georges écoute, discute, rend service à son copain pour jouer les mamans attentives le temps d'un sketch. Mais voilà, comme Louis, Goossens peine parfois à trouver des fins pertinentes. Même si on les comprend, elles ne sont pas assez percutantes pour marquer les esprits. Du coup, nous restons sur notre faim. Un élément regrettable lorsque nous constatons entre-temps la qualité des dialogues.

Goossens, c'est beaucoup d'absurde en justesse. Les propos des personnages parviennent malgré les situations plus ou moins rocambolesques à paraître tellement vrais. C'est sans doute en ce sens que repose la véritable force scénaristique de l'auteur. Mais les intrigues manquent peut-être de dynamisme, malgré cette dose non négligeable d'absurdité. Comme quoi, cette notion ne fait pas tout pour construire une bonne histoire. Tout dépend des épisodes que vous lirez, certains sortent bien du lot, mais vous ne serez pas marqué par l'album lorsque vous aurez achevé votre lecture.
L'autre aspect qui vient conforter Goossens dans son style est sans aucun doute son graphisme. L'homme utilise différentes présentations, noir et blanc ou couleur. L'auteur a le sens du détail et du découpage (le club des cinquante 18 notamment). Le trait caricatural typiquement franco-belge n'en demeure pas moins regorgeant de réalisme et de clarté. Monsieur maîtrise sa technique et sait ce que renferme le mot "polyvalence".


Georges et Louis n'est pas une mauvaise bande dessinée. Le degré d'appréciation varie en fonction des sketchs. Certains sont bons... Enfin, restons relatifs, la chute est compréhensible mais le sourire peine à s'esquisser. D'autres récits nous laissent totalement indifférents. Tout dépend ensuite si vous êtes un grand adepte de ce type d'humour. Dans ce cas, si vous désirez investir dans la chose, je vous répondrai "pourquoi pas ?". Feuilletez l'ouvrage préalablement pour vous en faire un avis définitif...

A découvrir
Sambre
Sambre
Les Formidables aventures de Lapinot - Tomes 1, 2, 3, 4 et 6
Les Formidables aventures de Lapinot - Tomes 1, 2, 3, 4 et 6
V pour Vendetta
V pour Vendetta