6/10Gargouilles - Tome 7 - La Dernière Porte

/ Critique - écrit par plienard, le 25/02/2012
Notre verdict : 6/10 - Marathon man (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 2 minute(s) - laisser un commentaire

Le cycle se clôt sur une bataille finale qui doit voir la collégiale devenir une ruine. On va découvrir enfin qui se cache derrière l’apprenti mage mystérieux et Grégoire et Chloé qui vont finir leur formation de mage. Mais cela va aussi passer par des choses à faire, des choix cornéliens.


DR.
Dans une superbe présentation où se mélangent papier épais et papier glacé, l’album est toujours aussi agréable à lire, à regarder et à toucher. Le public de lecteurs auxquels cette série  s’adresse est clairement la jeunesse avec de jeunes adolescents qui sont en formation en magie et des dessins aux couleurs accentuées (Rafael Ruiz). On pense toujours au célèbre Harry Potter quand on parle d’adolescent en formation de magie. Pourtant, ici, malgré quelques parallèles inévitables (le héros doit sauver le monde de la magie, l’école Poudlard et la collégiale, ...)  Gargouilles a bien son univers propre avec le moyen-âge mais surtout cet état d’esprit qui reste positif et qui ne plonge jamais dans la noirceur. Et cela, notamment, grâce à la colorisation.

Denis-Pierre Filippi et Silvio Camboni sont toujours aux crayons de cette sympathique série. Ils finissent, ici, le premier cycle mais préparent, sans doute possible, un second cycle.
DR.
Et même si on regrette le passage un peu trop rapide sur l’identité de l’apprenti mage, les scènes de batailles au sein de la collégiale sont d’une grande beauté.

Trahisons, apparences trompeuses sont les thèmes ici abordés. Peut-on faire confiance à une personne  proche alors que les apparences sont contre elle ? C’est en substance la problématique rencontrée par Grégoire dans la première partie de l’album.

Dans un rythme assez intense, les auteurs soumettent leur héros à ce dilemme, pour ensuite le confronter à des choix difficiles : sauver le monde et peut-être perdre ses amis. Mais il est au devant de nombreux projets : finir sa formation, sauver le monde, combattre les forces maléfiques. Le tout sur 48 pages, c’est un véritable marathon qui nous tient en haleine.

A découvrir
Les Formidables aventures de Lapinot - Tomes 1, 2, 3, 4 et 6
Les Formidables aventures de Lapinot - Tomes 1, 2, 3, 4 et 6
V pour Vendetta
V pour Vendetta
Sambre
Sambre