5.5/10Forbidden Zone - Tome 3 - Intelligence Artificielle

/ Critique - écrit , le 21/02/2007
Notre verdict : 5.5/10 - Artificielle (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 3 minute(s) - laisser un commentaire

Forbidden Zone est une bande dessinée ni très bonne ni mauvaise qui n'a d'autre intérêt que de faire passer le temps avec des pouffements (ou non) de rires lorsque l'on entame la lecture des gags.

Une pseudo Zone 51 pommée au coeur du désert du Nevada, un garde allergique au second degré, un professeur loufoque à la capillarité MickeyMousienne (serait-ce un traumatisme du au temps jadis où il devait mettre sur papier les aventures de la bande à Picsou ?), des inventions et autres systèmes de protections éphémères... Tels sont les principaux ingrédients constituant la Forbidden Zone. La série intello-humoristique de Mo/CDM, auteur rescapé des journaux pour enfants et qui a su se faire adopter par Fluide Glacial.


"Série Intello" ? Hum... c'est vite dit. Nous dirons que cela ne relève uniquement de la blouse blanche. Forbidden Zone met en scène de courtes aventures vécues par un Einstein de seconde zone : le professeur Albert Wild Houfman. Scientifique dévoué secrètement à son pays, Albert est un expert de la cybernétique et de l'intelligence artificielle. Mais des dérayages réguliers lui font souvent frôler le désastre neuronale, si ce n'est déjà fait. La série privilégie les expériences humoristiques délirantes à la patte CDM. Que ce soit de l'absurde (moins présent dans cette série), le comique de répétition (qui marche en fonction des histoires présentées), le ridicule des personnages (CDM adore ça). Intelligence artificielle , c'est du Cosmik Roger à la différence que tout se passe dans un désert américain frenchy. Qu'est ce que cela veut dire ? Niveau écriture du scénario, les blagues n'atteignent pas des sommets himalayens. On envisage peut-être un rictus au coin de la bouche en fonction de la forme du jour. Tout dépend ensuite de vos affinités avec ce type d'humour. Certains coincés (dont moi même) passeront leur chemin, d'autres se régaleront. "Humour !... Humour !" comme disait l'autre (non, pas CDM).

La principale qualité de l'album repose sur le dessin au style franco-belge réaliste. CDM sait manier un crayon et met bien en scène son histoire malgré un découpage classique. L'homme a comme d'habitude le sens du détail et rend bien l'effet de certains plans. L'action des personnages est dynamique et la coloration n'a pas à être critiquée.


Au fond, que dire de plus concernant cet album ? Il n'y a pas sujet à polémiquer éternellement. Forbidden Zone est une bande dessinée ni très bonne ni mauvaise qui n'a d'autre intérêt que de faire passer le temps avec des pouffements (ou non) de rires lorsque l'on entame la lecture des gags. Ce n'est ni un chef d'oeuvre ni un navet. Le dessin est en effet irréprochable mais n'apporte pas une originalité qui mérite que l'on s'y attarde. Pour éviter que la chronique soit définitivement rangée dans la catégorie de celles écrites par des intellectuels élitistes, je vous conseillerai donc de feuilleter l'album pour vous en faire une opinion personnelle (avant de l'acheter... surtout). Au final, le résultat n'est pas à vomir mais n'enthousiasme pas forcément. Aussi, pour résumer l'ensemble du point de vue général que dégage Intelligence Artificielle nous terminerons donc sur une citation d'Hervé Bazin : "Moyen, le pire de ce qui est bon, le meilleur de ce qui est mauvais. Un euphémisme pour médiocre".

A découvrir
Les Formidables aventures de Lapinot - Tomes 1, 2, 3, 4 et 6
Les Formidables aventures de Lapinot - Tomes 1, 2, 3, 4 et 6
Jack Palmer - Tome 12 - L'enquête Corse
Jack Palmer - Tome 12 - L'enquête Corse
V pour Vendetta
V pour Vendetta