3/10Football Football - Tome 1

/ Critique - écrit par riffhifi, le 18/09/2007
Notre verdict : 3/10 - Beauf bof… (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 2 minute(s) - 1 réaction

A réserver aux intégristes ultra-hardcore du ballon rond.

Ne croyez pas qu'il existe quatre tomes de Football Football : il n'y en a qu'un, décliné en quatre couleurs de couvertures (vert, jaune, bleu, rouge) afin que vous puissiez choisir celle qui correspond à votre équipe de foot préférée. Autant dire que d'emblée, le public visé est clair. En même temps le titre annonce la couleur (lui aussi), puisqu'il répète deux fois (pour les esprits lents) le nom du sujet traité. Le lecteur qui n'aime pas le foot et ouvre ce bouquin est aussi coupable que le diabétique qui déciderait de se goinfrer de sucreries.


Initialement publiés dans le magazine So foot de janvier 2006 à mai 2007 (notamment durant la coupe du monde 2006), les gags réunis ici sont tous bâtis sur le même modèle : une page en 12 cases, dont la première est le fac-similé d'une « lettre de fan » invariablement signée par David Aiguillon-Fenioux, qui pose une question à la noix à laquelle Bouzard répondra avec l'humour approprié. Approprié signifiant ici : gras, lourdement référencé à l'actualité sportive, flattant sans retenue les plus bas instincts du lecteur footeux. On y verra donc des arbitres se faire traiter d'enculés, des gags désopilants à base de pisse, de couilles et de bière... On a connu Bouzard plus inspiré ; présent sur la scène de la bande dessinée depuis vingt ans, on lui doit notamment The autobiography of me too, et plus récemment les planches fendardes de Mégabras dans Fluide Glacial.

Mais dans un cadre footballistique, Bouzard est racoleur et primaire, et surtout très peu drôle.
Les fans du sport goûteront peut-être les allusions à leurs joueurs et entraîneurs préférés, mais le lecteur lambda n'y trouvera qu'un très mince intérêt, même dans les occasionnelles digressions culturelles ou musicales : pas de quoi se rouler par terre devant les évocations de Bob Marley ou de Pink Floyd, manifestement invités dans les pages pour meubler les semaines pauvres en actualité. Car en fin de compte, il faut prendre les crobars de Bouzard pour ce qu'ils sont : des commandes hebdomadaires destinés à illustrer de façon anecdotique l'actualité du foot de l'an dernier. A réserver aux intégristes ultra-hardcore du ballon rond, donc.

A découvrir
Les Formidables aventures de Lapinot - Tomes 1, 2, 3, 4 et 6
Les Formidables aventures de Lapinot - Tomes 1, 2, 3, 4 et 6
Tuniques bleues (Les)
Tuniques bleues (Les)
Caste des Méta-Barons (La)
Caste des Méta-Barons (La)