5.5/10Les Fils de la Louve - Tome 5 - La Louve aux faisceaux

/ Critique - écrit par plienard, le 09/04/2010
Notre verdict : 5.5/10 - Cherches petit, cherches ... (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 2 minute(s) - laisser un commentaire

Luca, jeune archéologue, est le descendant de Romulus, frère et assassin de Remus. Pour ce cinquième et dernier tome, il se retrouve en 1943, en pleine Italie fasciste pour contrecarrer les plans des fils de la louve.

 

De nos jours, Luca, jeune archéologue, est à Rome pour sa thèse. Il est le descendant de Romulus, le frère de Remus. Les deux frères sont les fondateurs de la ville éternelle. Mais à la suite d'un outrage aux dieux de la part de Remus, Romulus le tue. Les partisans de Remus décident de le venger et forment la secte des fils de la louve.

Luca
Luca
Et c'est cette secte qui tente d'éliminer Luca qui se retrouve propulsé en 1943, à Rome, en pleine Italie fasciste. Ne me demandez pas comment  il est arrivé là, je n'en sais rien. Acceptons le fait qu'il soit là pour passer une sorte d'épreuve afin de mettre fin à une malédiction ou aux agissements de la secte. Il se retrouve donc sur un chantier archéologique, dirigé par Gianpietro, et financé par l'état (fasciste). Il fera alors la connaissance de Livia et d'Achille, respectivement fille et fils de Gianpietro. L'une est antifasciste, l'autre fait partie des chemises noires de Mussolini. Quant au père, seul compte ses recherches archéologiques  et leur financement par « Il duce ».

Luca est alors emporté dans une falsification de vestige archéologique pour garder les financements et dans une tentative d'attentat contre Mussolini pour les beaux yeux de Livia.


Et les fils de la louve dans tout ça ? Je vous répondrais que c'est bien là le problème. On ne voit pas bien le lien entre cette secte et les fascistes, pas plus que le rôle de Luca dans tout cela. Si bien qu'on a l'impression que l'époque dans laquelle l'aventure se passe est juste un prétexte pour finir la série. En effet, la collection Polyptyque est constituée d'un nombre d'albums déterminés dès le départ, cinq pour cette série. Malgré un album ou de nombreuses explications sont faites - l'historique de Remus et Romulus, le résumé des quatre albums précédents- on a l'impression qu'il manque quelque chose.

Heureusement, le dessin est plaisant. Auparavant fait par Fernando Pasarin, il est repris par Giuseppe Liotti. Le style réaliste convient bien, malgré quelques étrangetés dans la position des têtes de loup et des rues de Rome particulièrement vides (ce qui devrait étonner les romains). Cette qualité graphique rattrape les manques dans le scénario, et finalement on a un peu de plaisir à lire l'album.

Finalement, on se pose des questions sur la finalité de cette série. Mais l'album sera sans doute intéressant pour ceux qui possèdent déjà les quatre premiers.

A découvrir
Royaume de Tolkien : Visions des Terres-du-milieu (Le)
Royaume de Tolkien : Visions des Terres-du-milieu (Le)
Les Formidables aventures de Lapinot - Tomes 1, 2, 3, 4 et 6
Les Formidables aventures de Lapinot - Tomes 1, 2, 3, 4 et 6
Sambre
Sambre