4.5/10Les Femmes en blanc - Tome 34 - Lavez maria

/ Critique - écrit par plienard, le 08/04/2012
Notre verdict : 4.5/10 - L’homme qui écoutait les pieds de ses patientes (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 2 minute(s) - laisser un commentaire

Le manque d’imagination ne semble pas être le mal qui touche Raoul Cauvin. Cédric, les tuniques bleues, Pierre tombal, Sammy, les femmes en blanc et j’en passe sont des séries qui passent la vingtaine d’album, la trentaine, voire la quarantaine, et plus encore.
C'est drôle ?
Pour les femmes en blanc, on se cantonne au 34ème album (seulement !) entre 1986 et 2012 !

Si l’homme ne manque d’humour, on ne peut pas dire pour autant que tous les gags font mouche. On aurait tendance à trouver les titres quelquefois plus originaux que les albums. On est d’ailleurs bien en mal de critiquer un tel album tant les recettes de sa réussite sont toujours les mêmes et ont fait leurs preuves.


Le bon vieux gag de la tarte à la crème !
Quelque histoires tirées du réel – le médecin qui écoute les pieds ?! – beaucoup plaisantant sur les rapports dans les couples avec les parents d’une infirmières ou encore le mari et sa femme à la voix de bel canto. Ça manque quelquefois de punch. Les gags sont pourtant présents, mais pas toujours où on les attend. Rarement les chutes sont drôles. Les sketchs sont agrémentés de réflexions, de situations rigolotes comme lors du réveillon de noël de l’infirmière avec ses parents, mais on ne finit pas forcément sur un bon mot.

Les fans absolus y trouveront leur bonheur, les lecteurs occasionnels y trouveront quelques qualités, le lecteur exigeant ne tentera pas l’expérience. C’est comme cela et on ne peut rien y faire.

A découvrir
Tuniques bleues (Les)
Tuniques bleues (Les)
Joe Bar Team
Joe Bar Team
Les Formidables aventures de Lapinot - Tomes 1, 2, 3, 4 et 6
Les Formidables aventures de Lapinot - Tomes 1, 2, 3, 4 et 6