7.5/10L'Extravagante comédie du quotidien

/ Critique - écrit par plienard, le 20/04/2011
Notre verdict : 7.5/10 - Poilant (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 3 minute(s) - laisser un commentaire

Sous le thème de l’extravagante comédie du quotidien, Grégory Mardon nous balance tout son talent à la figure. Entre retour à l’enfance et focus sur le quotidien d’un couple, le lecteur a le choix. Et si on lisait les deux ?

Gladys et Fabrice sont un couple qui s’aime et rien ne pourrait le changer. Pourtant, au détour d’une conversation avec Solène, l’amie de Kader le collègue de Fabrice, un doute va s’insinuer. Et si le quotidien tuait l’amour que l’autre ressent pour vous ? Ne serait-il pas bon de casser la routine ! D’étonner son (sa) partenaire ? Fabrice va alors faire une chose incroyable, il va se raser entièrement. Et pour un homme poilu comme un ours, ce n’est pas rien ! Mais est-ce que cela aura l’effet escompté ? Peut-être au début, mais rien n’est sur.


Le début de l'embrouille.
Grégory Mardon est à l’affiche de Dupuis en ce mois d’Avril. Avec la réédition de Leçon de choses et ce nouvel album Les poils, les projecteurs sont tournés vers lui. Il signe ici un album frais, léger et rigolo. Un album où n’importe quel couple s’y retrouvera : dans une scène, une réflexion, une pensée qu’on n’ose pas avouer. La conversation entre Fabrice et Gladys dans la voiture au retour du bal costumé ou le « bonne nuit » glacial dans le lit après une dispute étant les scènes un peu clichées d’un couple mais qui restent les plus représentatives. Elles font mouches.

Au-delà de la justesse du propos et de la représentation d’un couple qui s’aime mais qui est amené à se poser des questions, il y a aussi la qualité du dessin. J’aime à penser qu’une histoire de bande dessinée est valable et a tout son impact si le dessin arrive à le mettre en valeur, mais surtout s’il correspond à l’atmosphère et au style du récit. Nous avons ici le récit du quotidien d’un couple et on suit particulièrement Gladys dans ses doutes et ses réflexions. Le dessin doit donc réussir à être simple, pas trop surchargé et permettre de comprendre aisément les pensées de ses personnages. Et Grégory Mardon y arrive parfaitement. Il parvient, en plus, à donner une petite note d’humour en grossissant quelques traits dans les expressions du visage (notamment de Gladys) ce qui permet d’alléger un peu le propos.


Faut bien se rassurer de temps en temps.
Si au mois d’Avril, il ne faut pas se découvrir d’un fil, le lecteur pourra au moins rester à la maison avec deux bonnes bandes dessinées de Grégory Mardon : Leçon de choses et Les poils. En effet une réédition du premier est proposée en ce mois d’Avril. C’est l’histoire d’un jeune garçon, Jean-Pierre, venu vivre avec ses parents en Province. Il y découvre les joies et les tristesses de la vie. Un album tendre, moins fort à mon avis que Les poils, sans doute parce qu’il me parle moins. Il y a en tout cas toujours cette justesse dans les sentiments et cette façon de les exprimer. Grégory Mardon  parvient à les dépeindre comme s’il était toujours resté un enfant ou comme s’il avait toujours été une femme. Voilà, en tout cas, deux bons albums à lire en famille.


Les héros du quotidien.

A découvrir
Sambre
Sambre
Les Formidables aventures de Lapinot - Tomes 1, 2, 3, 4 et 6
Les Formidables aventures de Lapinot - Tomes 1, 2, 3, 4 et 6
V pour Vendetta
V pour Vendetta