6/10Les Eternels - Tome 5 - La cire qui chante

/ Critique - écrit par plienard, le 16/06/2010
Notre verdict : 6/10 - Bzzzzzz.... (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 3 minute(s) - laisser un commentaire

Quand un avion, contenant un agent de la de Boers et sa valise de gemmes, s'écrase, Uma et Jaï sont envoyés pour récupérer les cailloux. Mais ils ne sont pas les seuls.

Un avion s'écrase en pleine cambrousse canadienne après avoir été détourné par un pirate de l'air. Il semble n'y avoir aucun survivant, à part un jeune garçon. En quoi cela concerne la de Boers ?
Eh bien, à son bord, se trouvait un agent avec une valise contenant quelques gemmes à expertiser. Il suffit donc d'aller les rechercher. Mais l'avion s‘est crashé dans une zone détenue par des indiens cris (sorte d'indépendantistes) qui empêchent quiconque d'y pénétrer. On y envoie donc Uma et Jaï.

Voilà quatre ans, qu'on avait plus entendu parler des deux agents de la de Boers. Les revoici donc au Canada pour récupérer une valise pleine de diamants mais aussi la cire qui chante. Uma est toujours aussi sexy, entre Lara Croft (les connaisseurs comprendront pourquoi) et Trinity de Matrix.

Si les qualités de la série sont toujours présentes - dessin de Meynet élégant, scénario de Yann original - un défaut récurrent l'est hélas lui aussi : l'abus de la même veine comique. Si dans les deux premiers tomes de la série, les incessantes remarques cinématographiques ne faisaient plus effet, cette fois les auteurs ont décidé d'utiliser le parler québécois. Si l'idée est cohérente et fait sourire au début, au bout d'une dizaine de page, on ne sait plus si les auteurs ont fait des erreurs dans leur dialogue ou si on a le droit à une nouvelle expression québécoise.


Dans les choses qui énervent, parlons aussi de la façon dont Uma et Jaï arrivent à franchir le barrage des indiens cris : Elisapie, la mère d'un des deux enfants présents dans l'avion, enfonce le barrage avec son énorme camion de plus de 3 millions. Contactée à l'origine pour pouvoir parlementer avec les indiens (car elle est à moitié cri), elle n'essaie même pas et fonce dans le tas. Cela donne évidemment beaucoup d'action, mais cela reste peu réaliste. Enfin la découverte de l'avion se fait avec un détecteur portatif que Jaï a obtenu d'un ami dans la NSA (Agence de sécurité nationale des USA). Alors que la de Boers n'a même pas été capable de faire identifier la zone de crash de l'avion par satellite ! Bref il y a quelques couleuvres un peu grosses à avaler.

Notons quand même le message écologique qui pourrait passer inaperçu. Elisapie travaille dans une exploitation pétrolifère qui gère un gisement de sable bitumeux. Cette exploitation récupère le pétrole contenu dans le sable et est une des exploitations les plus polluantes au monde. Le sujet est un peu survolé mais ça a le mérite d'être dit alors que ce n'est pas l'objet de l'album (citation .......)

Le scénario utilise des ficelles un peu grosses et abuse du même effet comique pour que l'on soit totalement à l'aise dans l'histoire. Le dessin, un peu trop beau, ne parvient pas à donner beaucoup d'expression aux personnages. Ils sont esthétiquement beaux, ça c'est sûr, mais certains personnages sont très ressemblants alors qu'ils n'ont aucun lien de parenté (Uma et Elisapie). Pour ceux qui aiment la série, la bonne nouvelle est que la seconde partie est prévue pour Octobre 2010. En espérant que l'ensemble des deux albums donnera plus de cohérence et gommera les imperfections en plus de nous expliquer ce qu'est réellement la cire qui chante ?

A découvrir
Jack Palmer - Tome 12 - L'enquête Corse
Jack Palmer - Tome 12 - L'enquête Corse
V pour Vendetta
V pour Vendetta
Les Formidables aventures de Lapinot - Tomes 1, 2, 3, 4 et 6
Les Formidables aventures de Lapinot - Tomes 1, 2, 3, 4 et 6