9/10Pour l'empire - Tome 1 - L'honneur

/ Critique - écrit par plienard, le 24/04/2010
Notre verdict : 9/10 - Pour l'empire et le meilleur (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 3 minute(s) - laisser un commentaire

Glorim et ses soldats sont de ces hommes qui ne connaissent pas la défaite. Ils ont tout gagné, tout vaincu. Une épreuve va pourtant leur être soumise, à laquelle ils n'étaient pas préparés. Découvrez vite cette bd. Elle est étonnante.

C'est l'histoire de quelques soldats de l'empire qui gagnent batailles sur batailles. Ils ne connaissent pas la défaite. Ils sont cinq : Glorim le chef, Forta la force Forta et Geriatuccino
Forta et Geriatuccino
surhumaine, Virgil l'éclaireur, Calma le stoïque et Geriatuccino l'archer. Il est des hommes qui font gagner la guerre et eux font gagner toutes les guerres. Au point que l'empire a conquis toutes les terres connues. L'empereur arrive donc à la conclusion qu'il faut aller plus loin dans l'inconnu. Nos cinq soldats sont donc chargés d'aller visiter les terres inexplorées. Ils forment donc une armée composée des meilleurs soldats dont Angox, un second éclaireur et Statum, sorte de montagne humaine capable d'exterminer une armée à lui seul.

 

Statum
Statum
Connu et reconnu comme l'un des dessinateurs les plus talentueux de sa génération, avec notamment le goût du chlore dans la collection KSTR des éditions Casterman, Bastien Vivès nous livre une merveilleuse BD créée à quatre mains avec Merwan Chabane. Merwan Chabane est l'auteur de Pankat, en 2003, aux éditions Vents d'Ouest et plus récemment L'or et le sang, en 2009, aux éditions 12Bis.

Le style de cette BD est totalement atypique. Le trait fin, léger et élégant, qui semble mal maîtrisé (en apparence), lui donne une beauté et une poésie, renforcées par la colorisation qui donne à chaque case un côté tableau épique qui convient bien. Un style qui rappelle le dessin animé les mondes engloutis, création de Nina Wolmark.

Côté scénario, surtout dans la première partie, cette troupe de guerre composée d'hommes obéissants à des valeurs telles que le courage, la fidélité (à l'empire et surtout entre eux), faisant preuve d'une assurance inébranlable fait penser à l' histoire des 300 spartiates partis combattre des milliers de perses.

Glorim et Calma
Glorim et Calma
On a bien des guerriers qui tuent et violent, boivent et rotent. Les notions de groupe et de complicité entre les personnages, malgré leurs différences, sont bien rendues dans un style que je décrirais comme innocent. Le dessin est tellement simple que les scènes de violence ne ressortent pas comme telles. Il est difficile de dire que le dessin est beau. Quelquefois les proportions ne sont pas respectées, le trait n'est pas net, mais tout le dessin reste homogène. Il en ressort une poésie tout à fait étonnante. De plus, il y a un réel décalage entre la première et la seconde partie.

Dans la seconde partie, avec le doute et l'inactivité, la psychologie des personnages est plus mise en avant. L'assurance qui faisait leur force est mise à rude épreuve par l'inactivité. Mais on sent, quand même, cette obéissance à Glorim, au chef qui est toujours présente. C'est le point d'appui sur lequel tout le monde compte. Et il garde le cap.

Finalement, cette histoire n'est ni un péplum, ni le récit historique d'une armée qui n'est pas nommée, même si elle a les caractéristiques d'une armée romaine. C'est le récit d'hommes à qui rien ne résiste et qui vont devoir affronter ce qu'ils n'ont jamais connu. C'est une belle histoire dont on attend la suite (deux tomes à suivre) avec impatience.

A découvrir
Joe Bar Team
Joe Bar Team
Sambre
Sambre
Les Formidables aventures de Lapinot - Tomes 1, 2, 3, 4 et 6
Les Formidables aventures de Lapinot - Tomes 1, 2, 3, 4 et 6