7/10El Perdición - Tome 1 - Les Canons d'or

/ Critique - écrit par iscarioth, le 11/11/2005
Notre verdict : 7/10 - Claudine la pirate (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 2 minute(s) - laisser un commentaire

Même si l'on attend beaucoup plus d'innovations et de surprises au niveau du scénario, El Perdición reste à découvrir pour le simple fait du graphisme. L'album est tout simplement l'un des plus impressionnants graphiquement de cette cuvée 2005.

Claudine et son compagnon Tamagura dérivent sur l'océan, embarqués dans un radeau de fortune. Leur errance croise la route d'un bateau pirate mené par le capitaine Kraken, qui va se montrer très interessé par la jeune Claudine qui porte, tatoué dans son dos, une carte au trésor.

Carte au trésor, bateau pirate... El Perdición est un récit d'aventures très classique : deux bateaux et capitaines pirates en compétition dans une course au trésor. L'un gaillard et sympathique, l'autre patibulaire et crétin, avec, pour ponctuer l'aventure, plusieurs scènes épiques de combat à l'épée. Même si l'album est très bien dialogué, il ne surprendra personne par sa tournure extrêmement classique. Ce qui nous absorbe surtout à la lecture de El Perdición, c'est l'extrême virtuosité graphique. Cet album se compare aisément à un opus de Requiem Chevalier Vampire ou à une récente BD de Gibrat pour l'éblouissante performance visuelle. Avec El Perdición, on n'a pas affaire à du dessin mais à de la peinture. Les contours de chaque case, sans encrage, impeccablement tracés à l'ordinateur, nous font deviner que chaque vignette a été réalisée indépendamment des autres. Les planches sont extrêmement riches en jeu de lumière. Plus encore que par les plans ensoleillés de quais ou de plages dorés, vous serez éblouis par la façon dont Puerta met en scène ses personnages dans l'extrême pénombre, avec des scènes qui font primer le clair-obscur : un festin nocturne dans une cale de bateau éclairée par quelques bougies, une auberge ou un port de nuit...


Même si l'on attend beaucoup plus d'innovations et de surprises au niveau du scénario, El Perdición reste à découvrir pour le simple fait du graphisme. L'album est tout simplement l'un des plus impressionnants graphiquement de cette cuvée 2005.

A découvrir
Tuniques bleues (Les)
Tuniques bleues (Les)
Les Formidables aventures de Lapinot - Tomes 1, 2, 3, 4 et 6
Les Formidables aventures de Lapinot - Tomes 1, 2, 3, 4 et 6
V pour Vendetta
V pour Vendetta