Dupuis en Janvier : Crotales et Les Campbell

/ Critique - écrit par plienard, le 09/02/2014

Temps de lecture estimé de l'article : 3 minute(s) - laisser un commentaire

Dupuis nous a proposé deux nouveaux albums assez différents dans la qualité.

On côtoie le bon et le moins bon avec les deux premiers albums de deux nouvelles séries chez Dupuis. Une histoire de tueurs en série de père en fille tirée de la série Jessica Blandy qui fait froid dans le dos et un premier album tout en humour sur une nouvelle famille de pirates.


DR.

 

CROTALES, tome 1 – note : 3/10


DR.

Renaud et Gihef sont les auteurs de ce spin-off de la série Jessica Blandy (24 albums avec Renaud qui en était déjà le dessinateur) à la couverture un peu racoleuse. Une jolie jeune femme, apparemment dénudée, nous tournant le dos avec un air faussement aguichant, dans une pose ambiguë, et qui semble annoncer assez clairement la couleur. Le sujet va être sérieux, plutôt adulte avec une pointe d’érotisme.

On comprend d’ailleurs à la moitié du livre que ce diptyque annoncé est en rapport avec la série Jessica Blandy de Jean Dufaux et Renaud et plus particulièrement du spin-off La route Jessica. On retrouve les deux personnages de Soldier Sun et sa fille Agripa qui fuient après le massacre perpétré à Salt Lake City et cherchent à se faire oublier dans un trou paumé de l’Arizona. Sauf qu’Agripa est du genre instable et sème les morts comme les cailloux du petit Poucet.

Le seul intérêt de ce tome (et du second annoncé pour Mars 2014) est sans doute son lien avec Jessica Blandy, ce qui contentera les fans. Pour les autres, outre un scénario plutôt intéressant dans son déroulement, ils seront déçus par le dessin qui n’exprime aucune émotion, aucune atmosphère. Ainsi aucun des personnages ne semblent sympathiques. Soldier Sun et sa fille sont des tueurs sans scrupules et presque compulsifs, le mari qui veut venger sa femme alors qu’il la trompait surement allégrement n’a rien d’un enfant de chœur, Pénélope Mitchell qui accueille les deux fugitifs n’est certes pas stupide mais est vraiment antipathique, pour ne pas dire une vraie s....e. Les personnages, en soi, peuvent apparaître complexes, mais encore faudrait-il réussir à le montrer et à l’exprimer. C'est donc une grosse déception pour ce premier tome.

 

LES CAMPBELL, tome 1 – note : 8/10


DR.

Le duo Munuera et Sedyas se reforment après les somptueux Sortilèges ou Fraternity (deux tomes chacun chez Dargaud) pour une nouvelle série, chez Dupuis cette fois, Les Campbell. Histoire de pirates mais surtout histoire de famille, les Campbell sont trois, le père et ses deux filles, Genova et Itaca et ont un ennemi Inferno.

Album de découverte, ce premier tome nous rappelle s’il est possible de l’oublier que le duo d’auteur est un duo de choc et de talent. On retrouve le trait élastique de Munuera et les couleurs magnifiques de Sedyas pour une histoire découpée en plusieurs chapitres qui nous amène petit à petit à connaître le terrible secret – mais n’y en a-t-il qu’un ? – qui s’oppose Inferno et Campbell.

L’humour est au rendez-vous, mais aussi quelques secrets savamment distillés pour donner envie aux lecteurs de mieux connaître tout ce petit monde. Les personnages sont sympathiques, certains ridicules, d’autres émouvants. Cette histoire de clan est à consommer sans modération.

A découvrir

Vous pouvez aussi découvrir d'autres excellents articles sur Krinein, comme celui-ci : Androïdes – Tome 2 : Heureux qui comme Ulysse