5/10Dragonseed - Tome 1 - De cendres et de sang

/ Critique - écrit par iscarioth, le 28/02/2006
Notre verdict : 5/10 - Dragonsick (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 2 minute(s) - 2 réactions

Un résultat plutôt décevant pour un postulat de départ alléchant. Dragonseed s'annonce être une série HF sans trop de surprises, avec une intrigue et des personnages s'enfonçant dans les clichés du genre.

Dragonseed, c'est l'histoire d'un « sang mêlé », Adam Serre-d'Ombre, né d'une mère humaine et d'un père dragon (ne me demandez pas comment cela est techniquement possible). La mission de notre jeune homme ? Obtenir une des larmes de son père et la ramener au conseil des anciens. Le problème qui se pose est que le dragon noir géniteur d'Adam n'a pleuré qu'une seule fois et que sa larme lui a été dérobée.

Un héros, fruit des amours d'un dragon et d'une humaine. En voilà une idée de départ intrigante. Les premières pages sont consacrées à l'exposition des personnages et de la quête. On pressent un scénario de bonne qualité. Quelques pages plus tard, l'intrigue perd en clarté et en cohérence (le passage de la main coupé est assez ridicule). Adam, notre héros, est fort typé. Un visage d'ange et un corps de bodybuilder qui font bien évidemment craquer toutes les demoiselles. Toutes, sauf une ! Une rousse aux ailes de démon qui résiste encore et toujours à l'envahisseur : la rengaine du « je t'aime moi non plus ». Bref, inutile d'aller plus loin dans l'ironie. Vous l'aurez compris, De cendres et de sang annonce une série pauvre en innovations, très encrée dans les clichés de la BD héroïc fantasy actuelle. L'esthétique des planches ne réhausse pas le niveau. Le dessin de Guerrero et Jimenez renvoie à ce que l'on rencontre dans la production héroïc fantasy Soleil. On pense à des dessinateurs comme Adrien Floch (Les naufragés d'Ythaq) ou Ciro Tota (Les conquérants de Troy). Les anatomies sont surappuyées et lisses, fantasmées à un point que l'on tique sur des exagérations trop prononcées (les abdominaux de Felderon, la disproportion des biceps de plusieurs autres personnages). Les couleurs, quant à elles, sont assez légères, réalisées à l'infographie, un peu flash et pas assez nuancées.


Un résultat plutôt décevant pour un postulat de départ alléchant. Dragonseed s'annonce être une série HF sans trop de surprises, avec une intrigue et des personnages s'enfonçant dans les clichés du genre. On croirait l'album édité par Soleil.

A découvrir
Jack Palmer - Tome 12 - L'enquête Corse
Jack Palmer - Tome 12 - L'enquête Corse
Sambre
Sambre
Les Formidables aventures de Lapinot - Tomes 1, 2, 3, 4 et 6
Les Formidables aventures de Lapinot - Tomes 1, 2, 3, 4 et 6