6/10Les Dieux en folie - Tome 1 - Aasgard Sarl

/ Critique - écrit par athanagor, le 07/10/2008
Notre verdict : 6/10 - Priez malin, priez Odin ! (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 2 minute(s) - laisser un commentaire

Que se passerait-il si les panthéons étaient des sociétés commerciales dont la prospérité reposerait sur le nombre d'âmes que le service marketing arrive à leur ramener ? Eh bien, voyons ça ensemble.

Ça chauffe au royaume du nord. Le PDG de « Aasgard SARL », Odin, constate avec amertume que sa société familiale est en perte de vitesse, et ça le rend très colère. Etant les seuls dieux connus, cette perte sèche d'âmes huThor, il s'en fait.
Thor, il s'en fait.
maines ne peut pas s'expliquer par l'augmentation du prix d'huile d'auroch à la pompe, les monopoles étant à l'abri de ce genre de fluctuations. 

Bien décidé à en avoir le cœur net, Thor, fils d'Odin et directeur commercial, entreprend une enquête sur le terrain. Quelle n'est pas sa stupeur de découvrir que d'autres dieux existent, et que non content de cela, ils se permettent de promouvoir leur start-up « Olympie.gr » sur les terres du nord, par des méthodes commerciales fort agressives. Bref c'est la guerre, et dans ce domaine les dieux nordiques ne sont pas des nains. Ainsi, pour parer aux méthodes des Grecs, « Aasgard SARL » va devoir en développer de nouvelles, pour le moins musclées.

Quand on découvre le sujet de cette BD, on ne peut s'empêcher de penser qu'on a déjà vu ça quelque part. Mais au bout de deux pages, cette considération n'importe plus, car on est assez vite embarqué dans l'histoire par le trait grossièrement comique de Bruno Madaule et la façon dont Laurent Panetier nous invente son histoire. Il ne s'agit pas seulement de deux sociétés commerciales qui s'affrontent sur le terrain pour conquérir des parts de marché, mais surtout de la façon dont une société se croyant seule sur le terrain se trouve confrontée du jour au lendemain à des gars qui pratiquent un commerce certes agressif, mais réfléchi et dans les règles de l'art. L'amusement provient alors essentiellement du fait que, tentant d'utiliser les mêmes Cannelle en action
Cannelle en action
méthodes commerciales de fidélisation et de matraquage publicitaire, ces gros bourrins que sont les dieux du panthéon nordique les utilisent de travers et finissent par revenir à la bonne vieille technique qui les a fait connaître : la baffe.

Suivant ces méthodes simples, rythmées par les colères incessantes de Thor, dont la mauvaise humeur se traduit par l'intensité des chutes de neiges, la tournée commerciale entreprise par celui-ci et son acolyte Ukko se terminera par un franc succès, mais uniquement à la faveur d'un coup de chance impossible ailleurs que dans une BD.

Toutefois et malgré le bon moment passé à la lecture de cet album, on ne saura y reconnaître un ouvrage indispensable. Le relecture en est même un peu ardue et ne gagne son salut que par la gueule des animaux dessinés par Madaule, notamment ces ours qui tiennent plus du canidé que du plantigrade. On se questionne également sur l'intérêt définitif d'un tome 2, maintenant que le lecteur connaît le fil sur lequel l'histoire est tendu, dont la découverte constitue l'intérêt principal, à moins que les auteurs ne s'attaquent à d'autres régions et croyances, et là nous serons curieux de voir de quoi il retourne.

A découvrir
Jack Palmer - Tome 12 - L'enquête Corse
Jack Palmer - Tome 12 - L'enquête Corse
Sambre
Sambre
V pour Vendetta
V pour Vendetta