8.5/10Dieu( x ) et idoles

/ Critique - écrit par iscarioth, le 10/05/2006
Notre verdict : 8.5/10 - Nébuleuse divine (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 2 minute(s) - 1 réaction

Dieu(x) et idoles est un album qui puise sa richesse dans sa diversité. Diversité de formes, de tons, de réflexions, de contenus. C'est un album capable de faire rire mais aussi réfléchir. A découvrir sans hésiter.

Dieu(x) et idoles est un ouvrage collectif, volumineux d'un peu plus de deux cent pages, contenant vingt-six histoires sur un thème commun, énoncé dans le titre. Le mot qui résume le mieux l'album est « diversité ». Diversité tout d'abord des auteurs invités. On parcourt des planches signées des mains les plus confirmées (Patrick Cothias, José Roosevelt) aux plus novices (M. Roda, Norbert Gordon). « Sur décision unanime des auteurs aucune vedette faire-valoir n'a été invité » nous annonce la Boîte à bulles.


Chaque petite histoire est introduite par un curriculum vitae des auteurs. Ce collectif nous permet de découvrir ou de redécouvrir de nombreux talents. Il permet aussi de se plonger dans de multiples histoires bien distinctes les unes des autres ; graphiquement, spirituellement et dans leurs tonalités. Diversité, encore et toujours. Du trait le plus réaliste à celui le plus caricatural, des planches les plus épurées à celles les plus chargées en détails, Dieu(x) et idoles est un enchaînement de styles. Benjamin Bouchet nous rappelle Baudoin, Pipocolor et ses « planches-labyrinthes » renvoient à Chris Ware, Jonvon Nias rend hommage à Sfar, Aurélien Bédéneau, ses squelettes et son gris ultra précis, nous remet en tête le monsieur Mardi-Gras Descendres de Liberge (voir ci-dessus). Bref, inutile d'aller plus loin dans l'énumération, vous l'aurez compris, un grand nombre d'écoles graphiques sont représentées. On retrouve ce même fourmillement dans la teneur des histoires contées. Les scénarios sont soit comiques, surréalistes ou philosophiques (parfois même, les trois à la fois).


Si un bon nombre d'histoires n'ont pas d'autres effets que celui de vous décoincer les zygomatiques (Dieu en représentant commercial, des bestioles préhistoriques se battant contre un mur, Elvis revenant à la vie...), certains scénarios soulèvent des questionnements. Dieu, l'idée de Dieu, n'est-ce pas là l'un des thèmes ayant fait couler le plus d'encre ? Doit-on le reconnaître ou l'ignorer ? Le percevoir comme un père bienveillant ou comme une puissance dominatrice ? La religion est elle une source de frustration ou une ligne de conduite indispensable pour l'homme ? Dieu vit-il au dessus de nous ? Parmi nous ? Est-il matériel ? Immatériel ? La religion est elle un humanisme ou juste un refus de la mort ? Non, vous ne trouverez certainement pas les réponses à ces questions dans Dieu(x) et idoles, mais l'album aura peut être le mérite de vous réveiller à propos de sujets sur lesquels vous vous êtes endormis par conviction. Dans cet esprit, on retiendra les histoires T'en penses quoi ?, Un p'tit coin de paradis et L'art du bla-blar, qui reposent essentiellement sur le dialogue et le questionnement.


Dieu(x) et idoles est un album qui puise sa richesse dans sa diversité. Diversité de formes, de tons, de réflexions, de contenus. C'est un album capable de faire rire mais aussi réfléchir. A découvrir sans hésiter.

A découvrir
Joe Bar Team
Joe Bar Team
Jack Palmer - Tome 12 - L'enquête Corse
Jack Palmer - Tome 12 - L'enquête Corse
Les Formidables aventures de Lapinot - Tomes 1, 2, 3, 4 et 6
Les Formidables aventures de Lapinot - Tomes 1, 2, 3, 4 et 6