7.5/10Dent d'ours - Tome 1 - Max

/ Critique - écrit par plienard, le 20/07/2013
Notre verdict : 7.5/10 - Dent dure (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 2 minute(s) - laisser un commentaire

Le scénariste Yann (Les mondes de Thorgal) et le dessinateur Henriet (Damoclès) collaborent ensemble pour un album se déroulant pendant la seconde guerre mondiale aux éditions Dupuis. Dent d’ours est le titre de ce premier album où trois jeunes enfants – Max, Werner et Hanna – s’amusent ensemble dans les prairies de Silésie à faire voler des maquettes d’avion.


DR.

Max est juif et Werner et Hanna sont allemands. Et si en 1930, ce genre de considération n’est pas encore importante, elles commencent à germer dans les esprits et à faire leurs effets. C’est ainsi que Max quittera la vieille Europe pour le nouveau Monde.

La seconde guerre mondiale, les nazis, voilà les sujets qui reviennent sans cesse dans la bande dessinée. Yann les traite, ici, par le prisme de l’amitié entre 3 enfants qui va être mise à mal par les idées nauséabondes du nazisme. Mais encore faut-il que cela marche et que cela soit captivant.

Le pari est réussi avec, en prime, le très beau dessin d’Henriet qui rappelle par certains côtés celui de Philippe Berthet (Pin-Up), servi par les belles couleurs d’Usagi. Les ambiances année 30 puis celle de la guerre sont bien réalistes et permettent aux lecteurs de s’immerger sans problème dans le récit. Et on y est si bien que l’on arrive à se poser des questions sur la réelle identité de Max, tout comme la police américaine.

Et 'cest sans étonnement donc que l'on attend le deuxième volet avec impatience tant les promesses de rebondissements sont là.


DR.

A découvrir
Sambre
Sambre
V pour Vendetta
V pour Vendetta
Les Formidables aventures de Lapinot - Tomes 1, 2, 3, 4 et 6
Les Formidables aventures de Lapinot - Tomes 1, 2, 3, 4 et 6