6.5/10Crossed - Si tu voyais ça !

/ Critique - écrit par Canette Ultra, le 16/08/2013
Notre verdict : 6.5/10 - à voir absolument ! (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 2 minute(s) - laisser un commentaire

C'est un peu la mode du moment : une histoire de Zombies.

Au milieu des rayonnages de séries surfant sur l’idée zombie et d’apocalypse, j’ai un jour découvert Crossed. Initialement avec Garth Ennis aux commandes, j’ai découvert une série d’une extrême violence. Il y avait certes des survivants tentant d’échapper au chaos mais ici le chaos était incarné par les infectés reconnaissables à la croix sanglante sur leur visage. Ces infectés jouissent encore de capacités physiques normales mais leur comportement est d’une violence inouïe. Viol, meurtre, mutilation et l’ordre change selon les humeurs des infectés. Les premiers tomes avec Ennis aux commandes étaient très tournés vers les scènes de violences et une orgie romaine faisant figure de programme pour la jeunesse. J’étais donc sceptique de voir un nouvel album surtout qu’on change de crémier cette fois-ci. Simon Spurrier est donc le nouveau maitre à bord avec Barreno aux dessins. Ils sont également accompagnés de Gary Erskine que j’avais vu également dans Gravel.

Crossed - Si tu voyais ça !
Flipper a fait tilt !
Nous retrouvons le monde de Crossed avec son infection mais nous sommes au nord de l’Ecosse sur une petite île. Ici, les survivants y ont un camp d’une douzaine de réfugiés et parmi eux Shaky. L’homme était auteur de comics et il a gardé l’habitude d’écrire. Il écrit donc son journal et y raconte son quotidien, les habitudes des réfugiés, des infectés et surtout les tracas de la vie de groupe. Entre désirs et frustrations, survie et mesquineries politiques, les jours sur l’île ne sont pas une sinécure. Le point de vue de Shaky permet de sortir des histoires précédentes de Crossed ou l’hyper-violence faisait foi. Certes, nous ne sommes pas dans un monde idyllique mais la vie du groupe et les aspirations de chacun (avec les commentaires de Shaky donnent une autre vision de la série). J’ai davantage adhéré à cet univers en découvrant le monde à travers Shaky et ses confessions. Car en plus du quotidien, il nous explique comment il a pu s’échapper de Londres au début de l’épidémie.

Visuellement, on reconnaît bien le trait de la saga mais il s’affine, gagne en subtilité notamment chez les survivants sur lesquels se dessinent davantage de détails et d’émotions. Les scènes de combat et d’orgie ont également gagné en clarté mais aussi en dimension. Certes, nous manquons peut-être de surprise de ci de là mais globalement, la curiosité du lecteur est davantage sollicitée et la lecture ne dépend plus uniquement de la violence exacerbée de la série. Une belle amélioration qui, on l’espère, va durer.

Crossed - Si tu voyais ça !
Les dents de la mer !

A découvrir
Les Formidables aventures de Lapinot - Tomes 1, 2, 3, 4 et 6
Les Formidables aventures de Lapinot - Tomes 1, 2, 3, 4 et 6
Sambre
Sambre
Caste des Méta-Barons (La)
Caste des Méta-Barons (La)