8.5/10Construire un feu

/ Critique - écrit par Amiral, le 16/09/2007
Notre verdict : 8.5/10 - Coup de froid (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 2 minute(s) - 2 réactions

Construire un feu est une adaptation réussie résumant avec hommage et dignité l'œuvre de London. Un ouvrage mêlant avec brio texte littéraire et support du 9ème Art qui aura une place de choix dans votre bibliothèque.

Jack London fait partie de cette classe d'écrivains où les lecteurs ne réagiront pas à la prononciation de son nom mais de ses œuvres. Pourtant, la littérature doit à London de nombreux chef d'œuvres. Croc Blanc demeure le titre le plus résonnant. Construire un feu est constitué des mêmes éléments que Chabouté met en image avec perfection.

1896, des gisements aurifères ont été découvert au Canada. Près de 100 000 américains affluent dans la région pour s'accaparer ces richesses. Mais la route est longue et parsemée d'embûches. Les explorateurs doivent se rendre au Klondike sans disposer de moyens de communication. Des milliers d'hommes y laissèrent leur vie. London nous raconte le calvaire de l'un d'entre eux, affrontant le froid, accompagné de son chien.

chabout2_250
Paysage mortuaires
Il est difficile à travers cet ouvrage de pouvoir scinder l'analyse en deux points (scénario et graphisme). Comment remettre en question le texte de London puisqu'il est issu d'une nouvelle et n'était pas destinée à la base à être mis en image? Nous allons donc nous focaliser uniquement sur la mise en image de Chabouté. L'auteur semble s'être parfaitement imprégné du texte de London. L'atmosphère annonce la couleur dès les premières pages. Des paysages silencieux, la rudesse du froid venant ronger l'écorce des arbres, l'ombre mortuaire des pins composent ce décor sans vie. Le choix des tons pour l'illustrer sont très épurés : une neige agressive d'un blanc immaculé et l'ombre noire d'une végétation qui survie. Deux pages d'un silence glacial pour découvrir à la troisième un aventurier accompagné de son chien. Tous les deux marchent seul en espérant retrouver un groupe d'homme avant la nuit tombée. Chabouté va parvenir tout au long de l'intrigue à présenter la descente aux enfers de cet aventurier téméraire. Là encore, outre les petits détails laissant apparaître la dominance du froid sur sa proie vivante, le dessinateur joue avec la symbolique des couleurs. Les vêtements permettant de lutter contre le froid sont présents tel une lumière dans ce désert de glace. Le feu est alors perçu comme un élément vital et vivant.

chabout3
Lutte entre l'Homme et la Nature
A travers une mise en scène soignée et dynamique, Chabouté nous présente la décomposition d'une lutte où le vainqueur est connu d'avance. Une décomposition précisant la gestuelle du personnage et vivifiant ses attitudes face à cet ennemi invisible. Ainsi, l'auteur est parvenu à décortiquer chaque mot de London pour valoriser au mieux ses illustrations.

Construire un feu est une adaptation réussie résumant avec hommage et dignité l'œuvre de London. Un ouvrage mêlant avec brio texte littéraire et support du 9ème Art, qui aura une place de choix dans votre bibliothèque.

A découvrir
Caste des Méta-Barons (La)
Caste des Méta-Barons (La)
Sambre
Sambre
Les Formidables aventures de Lapinot - Tomes 1, 2, 3, 4 et 6
Les Formidables aventures de Lapinot - Tomes 1, 2, 3, 4 et 6