Comicschool #15 : De la case à l'écran, ou l'inverse ?

/ Article - écrit par riffhifi, le 13/07/2009

Temps de lecture estimé de l'article : 6 minute(s) - 11 réactions

Lorsqu'on voit sortir un film de Hulk ou Batman, on sait qu'il s'agit d'une adaptation de comics. Mais parfois, on rencontre de vilains faux amis qui sèment le doute, d'autant que certains films ont "un air de bande dessinée", et génèrent même ensuite leur propre série de comics. Petit test sur deux sorties de cet été : Transformers et G.I. Joe. Adaptation de comics, oui ou non ? Dans le premier cas, non : les robots-voiture sont avant tout des jouets, puis un dessin animé, et en troisième lieu seulement une bande dessinée. Le deuxième cas est plus complexe : le nom G.I. Joe apparaît bien pour la première fois dans une bande dessinée de 1942, mais les personnages tels qu'on les connaît désormais ont suivi le même chemin que les Transformers : jouets, puis dessin animé des années 80, puis comic book, et enfin blockbuster des années 2000.

  • Dick Tracy (1990) : OUI ! Le comic book fait partie des vétérans du 9ème art : il est créé par Chester Gould en 1931. Avant le film de Warren Beatty, plusieurs serial avaient déjà été tournés dans les années 30 (dont un avec Boris Karloff).
  • Robocop (1987) : NON ! Il s'agit d'un scénario original de Edward Neumeier et Michael Miner, mais le film de Paul Verhoeven a effectivement généré plusieurs séries de comics, en plus de deux suites, deux séries TV, un
    dessin animé et un remake en préparation pour 2010.
  • The Shadow (1994) : OUI et NON ! Le personnage est né dans les pulp novels des années 20, et a fait l'objet d'émissions radiophoniques au cours des années 30, la période la plus connue étant celle où officiait Orson Welles (1937-1938). Sa première adaptation en comic book date de 1938, et il officiait essentiellement sous sa forme dessinée au moment où le film de Russell Mulcahy a été produit.
  • Terminator (1984) : NON ! James Cameron a lui-même écrit le scénario, avec sa femme de l'époque Gale Ann Hurd. Depuis, la créature est apparue évidemment dans trois suites et une série TV, dans également dans plusieurs comics, où on l'a vue affronter notamment RoboCop, des aliens et des predators.
  • Les Tortues Ninja (1990) : OUI ! Les reptiles mangeurs de pizza ont été créés en 1986 par Kevin Eastman et Peter Laid aux éditions Mirage Studios, avant d'être une série de dessins animés, trois films étranges au début des années 90, un film d'animation en 2007 et un nouveau film live en 2011.
  • Mystery Men (1999) : OUI ! Les super-héros losers incarnés par Ben Stiller & Co. ont commencé par avoir une existence de papier, comme personnages secondaires de la série underground Flaming Carrot, dont le héros était une carotte à la tête enflammée. Le scénario du film fait sa propre tambouille, mais Monsieur Furieux était effectivement un personnage récurrent.
  • Le Fantôme du Bengale (1996) : OUI ! Bien avant d'être un nanar avec Billy Zane, The Phantom était un héros créé par Lee Falk en 1936. Un serial lui avait déjà été consacré en 1943, et un nouveau film devrait voir le jour en 2010.
  • Capitaine Orgazmo (1997) : NON ! La parodie de Trey Parker, co-auteur de South Park, ne trouve sa source que dans son esprit malade.
  • Darkman (1990) : NON ! Malgré ses airs de comic book, le film de Sam
    Raimi est un scénario original dû au réalisateur et à son frère Ivan. Quelques comics en ont cependant été tirés, ainsi que deux suites direct-to-video.
  • Ma super ex (2006) : NON ! Encore une parodie, signée Ivan Reitman cette fois, mais qui ne puise pas ses racines dans une bande dessinée réelle.
  • Incassable (2000) : NON ! Il est question de culture comics, mais le scénario de M. Night Shyamalan n'est pas une adaptation. En revanche, le personnage de Bruce Willis lit Sentry dans une boutique : c'est une vraie publication Marvel.
  • Men in Black (1997) : OUI ! Le film de Barry Sonnenfeld s'appuie sur deux mini-séries parue chez Aircel Comics (1990) et Malibu Comics (1991). De nombreuses modifications furent apportées, puisque le comic book était plutôt sérieux, faisait intervenir des démons et autres créatures paranormales, et que le personnage finalement interprété par Will Smith était glabre et blond. A la suite du film, Marvel comics publia de nouveaux épisodes dans le nouveau ton, et un Men in Black 3 est actuellement en pré-production.
  • The Mask (1994) : OUI ! Là encore, les comics étaient sombres et violents là où le film s'avère comique. La BD a été créée en 1989 par Mike Richardson, et constitue un des titres fondateurs de Dark Horse Comics.
  • Hancock (2008) : NON ! Revoilà Will Smith, dans un vrai rôle de super-héros... Mais il s'agit d'un scénario original, prenant simplement en compte les codes du genre.
  • Les Indestructibles (2004) : NON ! Pixar donne dans la parodie, ses héros sont inédits. On remarque néanmoins une parenté évidente avec les Fantastic Four de Marvel, qui forment eux aussi une famille unie.
  • Howard le Canard (1986) : OUI ! Aussi incongru que cela puisse paraître, le nanar cosmique produit par George Lucas s'appuie sur un personnage méconnu de Marvel créé en 1973, un canard au physique proche de Donald Duck qui promenait sa couenne dans les pages de Man-Thing avant d'avoir droit à son propre titre.


Comicschool

#4 : Rick Jones, l'éternel second couteau
#9 : 2099
#10 : les héros ne meurent jamais #11 : Summers in the city #12 : Au Chili, on lit Condorito #13 : Ils sont fast & furious#14 : Les super-héros Disney

A découvrir
Sambre
Sambre
Joe Bar Team
Joe Bar Team
Ligue des Gentlemen Extraordinaires (La) - 1999-2000 - Volume I
Ligue des Gentlemen Extraordinaires (La) - 1999-2000 - Volume I