8.5/10Civil War - 2006 - Vendetta

/ Critique - écrit par riffhifi, le 18/10/2008
Notre verdict : 8.5/10 - Vent d'état (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 3 minute(s) - 2 réactions

Le méga-crossover Civil War de Marvel vu par Spider-man et Wolverine : un complément passionnant bien que pas indispensable à la compréhension de l'ensemble.

La guerre qui déchire les super-héros de Marvel a été décrite de façon globale dans le premier volume paru le mois dernier ; sous le titre Vendetta, ce deuxième tome regroupe les numéros de Amazing Spider-man et Wolverine parus à cette période.

Au scénario de Spider-man, on trouve J. Michael Straczynski, un auteur polyvalent puisqu'on lui doit aussi bien l'écriture de la série télé Babylon V que celle du film de Clint Eastwood L'échange, présenté au dernier festival de Cannes. Ici, il
s'attache à décrire les états d'âme de Peter Parker durant les évènements perturbants qui secouent le monde des surhommes comme lui : doit-il rejoindre le camp de Tony Stark, son patron, et se ranger ainsi du côté d'une loi contestable ? ou rallier les rangs des rebelles menés par Captain America, défenseur de la liberté et de sa propre vision des Etats-Unis ? On l'a vu précédemment, Spider-man choisit de jeter le masque, de révéler au monde son identité. Mais cette action, on le découvre ici, fut précédée d'une douloureuse réflexion et suivie d'amers regrets.

Ecrit avec subtilité et humour, cette histoire de Spider-man bénéficie du trait classique mais soignée de Ron Garney, aussi à l'aise dans les scènes de dialogues intimistes que dans les bastons épiques. Celles-ci, il faut l'admettre, sont dispensées avec parcimonie, l'accent étant mis sur les relations entre Spider-man et sa famille d'une part, et les principaux protagonistes de la guerre d'autre part : Iron Man, Red Richards et Captain America. Un habile panorama des ennemis de Spidey montre également leurs réactions face à la révélation de son identité : Octopus, le Caïd... et bien entendu, l'odieux J. Jonah Jameson qui manque d'en avaler son cigare. Les sept épisodes offrent un éclairage diablement intéressant sur la période Civil War, en détaillant l'expérience individuelle d'un personnage directement impliqué. Le septième épisode se termine sur un cliffhanger terrible, qui donne envie de se procurer Amazing Spider-man #539 d'une manière ou d'une autre...

Chez Wolverine, les péripéties se détournent du cœur de la guerre civile. Bien vite, le mutant griffu décide de se farcir le petit rigolo qui a déclenché la crise en tuant
six cents personnes, le dénommé Nitro. Partant à sa recherche au mépris des avertissements de ses amis mutants et de Tony Stark, Wolvie va réaliser qu'il n'est pas seul sur les trousses du saligaud.

Le dessin agressif et anguleux de Humberto Ramos ne plaira certes pas à tout le monde, mais il faut lui reconnaître un dynamisme et une brutalité qui collent parfaitement au personnage. Avec ses traits déformés et sa mâchoire de bête sauvage, Wolverine semble prêt à jaillir du papier pour tataner le pif des lecteurs pas sages. L'album contient quelques visions particulièrement mémorables comme cet égorgement du héros par une lame en adamantium, ou sa plongée sous-marine à l'aide d'un costume d'Iron Man. Le scénario dans sa globalité révèle progressivement une introspection du personnage, là où il ne semblait parti que pour charcuter une victime : la chasse longue et semée d'embûches qu'il mène est aussi tuante physiquement (littéralement) que déroutante intellectuellement, car il devra apprendre que la guerre est alimentée par des profiteurs protéiformes qui ne sont pas faciles à identifier et à châtier.

Deux personnages emblématiques du catalogue Marvel apportent un regard transversal sur la saga Civil War, en attendant la mort de Captain America le mois prochain. Pas indispensables pour la compréhension de l'histoire principale, mais redoutablement efficaces et bien racontées, ces deux arcs méritent largement leur parution en album relié ; on ne déplorera que l'absence des couvertures originales.


Amazing Spider-man #532 - The war at home / Conflit interne 1/7
(juillet 2006)
Amazing Spider-man #533 - The war at home / Conflit interne 2/7
(août 2006)
Amazing Spider-man #534 - The war at home / Conflit interne 3/7
(septembre 2006)
Amazing Spider-man #535 - The war at home / Conflit interne 4/7
(octobre 2006)
Amazing Spider-man #536 - The war at home / Conflit interne 5/7
(novembre 2006)
Amazing Spider-man #537 - The war at home / Conflit interne 6/7
(décembre 2006)
Amazing Spider-man #538 - The war at home / Conflit interne 7/7
(janvier 2007)
Wolverine (2) #42 - Vendetta / Vendetta
(juillet 2006)
Wolverine (2) #43 - Revenge / Vengeance (août 2006)
Wolverine (2) #44 - Justice / Justice (septembre 2006)
Wolverine (2) #45 - Vengeance / Châtiment (octobre 2006)
Wolverine (2) #46 - Payback / Représailles 1/2 (novembre 2006)
Wolverine (2) #47 - Payback / Représailles 2/2 (décembre 2006)
Wolverine (2) #48 - Knocking on heaven's door / Frapper à la porte du paradis (janvier 2007)

A découvrir
Tuniques bleues (Les)
Tuniques bleues (Les)
Royaume de Tolkien : Visions des Terres-du-milieu (Le)
Royaume de Tolkien : Visions des Terres-du-milieu (Le)
Ligue des Gentlemen Extraordinaires (La) - 1999-2000 - Volume I
Ligue des Gentlemen Extraordinaires (La) - 1999-2000 - Volume I