4/10Chroniques de la Lune Noire - Tome 14 - La fin des temps

/ Critique - écrit par Sylvain, le 02/01/2009
Notre verdict : 4/10 - Ne cassera pas 3 pattes à un dragon ! (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 2 minute(s) - 17 réactions

Ce tome n'est pas mauvais, il est juste insipide et n'apporte rien à l'histoire globale ; à moins de suivre la série depuis le début, vous pouvez largement vous en passer.

Tous les amateurs de jeu de rôle ont forcément déjà lu un des 14 albums de la série Les Chroniques de la Lune Noire. 14 ? Et oui 14 ! Car depuis le premier sorti en mars 1989, du chemin a été parcouru jusqu'à la sortie du tome 14, qui clôt la série, le 21 novembre 2008.

Bon, l'histoire vous en connaissez déjà le début, Wismerhill est devenu le gros bill absolu et a enfin réussi à botter le derrière d'Haazheel Thorn, qui a eu néanmoins le temps de maudire la planète pour que la prophétie s'accomplisse (la destruction du monde de Lyhn par la chute de la lune noire). Clairement, la chute de la lune noire est une fin des temps autrement plus classe que ne pourrait l'être celle due par exemple à un réchauffement planétaire causée par l'haleine fétide (mais chaude) des dragons. Mon idée à l'air nulle ? Oui, mais elle donnerait sans doute lieu à un album plus intéressant car ici, pas de péripéties, pas de réponses données sur les personnages et leurs relations. Les mauvaises langues diront que c'est normal puisque ces réponses seront données dans des spin-off (les fameuses Arcanes de la Lune Noire ?). Le seul pitch de l'album sera donc : Wismerhill, aidé par l'intégralité de ses amis (revenus d'entre les morts) et du mage ultime (Methatron ! L'ange portant la voix de Dieu ?) réussira-t-il à évacuer le monde de Lyhn vers un monde nouveau ?

Alors voilà, tout est quasiment dit, ce tome n'est pas mauvais, il est juste insipide et n'apporte rien à l'histoire globale. A vrai dire il aurait été à mon point de vue plus judicieux de s'arrêter au tome 13, et de laisser le lecteur imaginer la réalisation de la prophétie. Après, boucler la série de cette façon se comprend dans un cadre rôlistique : la campagne est finie, on présente l'épilogue aux joueurs avant d'en commencer une nouvelle.

Trois fois mais pas sans frais
Trois fois mais pas sans frais
Par contre d'un point de vue qualité graphique, ce tome passe très bien (beaucoup mieux que les précédents je trouve) : dessin et couleur sont adaptés, et j'aime beaucoup le découpage des cases (quand il y en a, ce qui n'est pas toujours le cas). En revanche le coup des trois couvertures par Ledroit, cela fait un peu too much point de vue mercantile, pourquoi ne pas avoir juste édité un tryptique à part ?
Bref, je ne vais pas moi aussi épiloguer inutilement et juste vous dire qu'à moins de suivre la série depuis le début, vous pouvez vous passer largement de ce dernier tome.

A découvrir
Jack Palmer - Tome 12 - L'enquête Corse
Jack Palmer - Tome 12 - L'enquête Corse
Les Formidables aventures de Lapinot - Tomes 1, 2, 3, 4 et 6
Les Formidables aventures de Lapinot - Tomes 1, 2, 3, 4 et 6
V pour Vendetta
V pour Vendetta